Je vous l’accorde, la Gaspésie n’est pas la première destination qui nous vient en tête au moment de planifier une escapade d’automne. J’ai moi-même été très surprise lorsque Monsieur me l’a proposé. Mais rassurez-vous, la surprise a vite cédé la place à l’excitation. Après tout, revoir le Parc Forillon, sublimé par les couleurs d’octobre, c’était un programme vraiment très invitant.

IMG_3303

Il faut dire aussi que la dernière fois que Monsieur et moi avions mis les pieds en Gaspésie, c’était en 1999. À l’époque, nous étions jeunes et sans enfant. Et à défaut d’avoir le budget pour nous loger convenablement, nous avions passé la semaine en camping... #sanscommentaire

20 ans plus tard, il était hors de question de dormir sous la tente. Après quelques rapides recherches et un gros coup de cœur pour les établissements du Groupe Riôtel, nous avons réservé une nuit à Matane et deux à Percé. C’était la durée parfaite pour nous en ce long week-end de l’Action de Grâce, mais si c’est la première fois que vous allez en Gaspésie ou si vous souhaitez faire plus de visites, je vous suggère définitivement de séjourner une ou deux nuits supplémentaires dans la région.

Pour plus d'informations sur la région, cliquez ici

Jour 1 – Québec/Matane

Bien que les régions de Chaudière-Appalaches et du Bas St-Laurent regorgent de tentations, nous avons filé sans nous y arrêter, sauf pour un rapide «pitstop» chez Rétro 50 à Rimouski. Les couleurs sur la route étaient magnifiques, les oies blanches partout et le fleuve Saint-Laurent, omniprésent dans le paysage, toujours aussi majestueux. 

SAM_2668

IMG_3092

Le plan de match pour l’après-midi? Aller visiter le vignoble Carpinteri à Saint-Ulric. Oui, vous avez bien lu. On produit du vin en Gaspésie! Intriguée, je l’avoue, je l’étais aussi. Mais à peine arrivée dans le stationnement, j’étais déjà gagnée…

IMG_3102

IMG_3104

Wow, quel bel endroit! M. Carpinteri a véritablement réussi à transporter un peu de son Italie natale à une quinzaine de minutes du centre-ville de Matane. Non seulement l’architecture du domaine nous fait rêver de la Toscane, mais les produits vendus dans la boutique nous plongent aussi au cœur de la gastronomie italienne.

IMG_3119

IMG_3121

Ici, tout est en mode libre-service. On se promène aux grés de nos envies sur le domaine, dans la salle des barils et même dans la cave à vin. On peut aussi déguster à notre rythme chacun des produits du petit marché italien et ça, c’est vraiment génial! J’ai d’ailleurs eu un coup de cœur pour la crème de pistache, du vrai bonheur en pot!

Tout comme pour la visite du vignoble, la dégustation de vin est gratuite. Ici, les 13 000 vignes produisent annuellement des vins rouges, blancs et même un rosé. Malheureusement pour moi, certains de ces vins sont si populaires, qu’ils étaient en rupture de stock lors de notre passage. On s’est tout de même laissé tenter par un vin blanc, parfait pour l’apéro.

IMG_3110

Mais ce qui est encore plus surprenant, c’est qu'ici on produit aussi de la Grappa et un Limoncello délicieux! Cette entreprise a vraiment été une belle découverte pour nous, ça vaut la peine de vous y arrêter un moment si êtes amateurs (ou gourmands!) et que vous passez dans le coin.

Après cette visite, nous avons décidé d’aller directement poser nos valises à l’hôtel afin de profiter un peu de la piscine intérieure, du spa et du sauna.

Le Riôtel Matane, directement installé sur la plage, est vraiment un superbe endroit. L’établissement a été entièrement rénové il y a quelques années et ça parait. C’est beau, c’est propre et c’est tendance! Tout semble être mis en œuvre pour nous offrir un moment de détente. En effet, on peut y recevoir des soins, barbotter dans la piscine ou simplement relaxer auprès du feu sur la grève le soir venu. Et c’est sans compter l’ultra confort des chambres…

Non seulement notre chambre «océan»* offrait une vue incroyable sur le fleuve, mais c’est aussi l’une des chambres les plus confortables dans laquelle nous ayons séjourné dans la dernière année. Tout était parfait! Un lit douillet, un balcon donnant directement sur le fleuve, une salle de bain moderne (avec des peignoirs!), un décor épuré… honnêtement, je n’ai absolument rien de négatif à dire.

IMG_3125

SAM_2483

Aussi avant d’aller patauger, nous avons décidé d’aller marcher sur la plage, afin de se remplir les poumons d’air salin revigorant.

IMG_3134

IMG_3143

Et là, sans crier gare, à moins de 100 mètres devant nous, un phoque a fait son apparition! Inutile de vous dire que ça été la cerise sur le sundae… J’étais alors certaine que rien ne pouvait mieux terminer cette journée.

SAM_2479

Mais j’avais tort, car après avoir observé le phoque cette fois à partir de notre balcon, puis relaxé dans la piscine, nous nous sommes attablés au restaurant Cargo, sied à même le rez-de-chaussée de l’hôtel. Comme son nom le laisse deviner, le décor du Cargo s’inspire de l’histoire industrielle et maritime de la ville de Matane. C’est moderne, brut et ça créer une ambiance vraiment agréable.

Le menu est varié et les produits locaux y sont bien mis en valeur. Évidemment, impossible pour moi d’être à Matane sans me laisser tenter par les fameuses crevettes de Matane… Sans farce, je les aurais pêché moi-même qu’elles n’auraient pas été plus fraîches que ça!

SAM_2489

Tout près de l’hôtel se trouve la microbrasserie La Fabrique que Monsieur et moi avions prévu aller visiter. Finalement, nous étions trop bien à l’hôtel pour ressortir, mais puisque certaines de leurs bières étaient offertes sur le menu du Cargo, nous avons pu les tester et elles étaient vraiment bonnes.

J’aurais adoré entrouvrir la porte-patio de notre chambre afin de m’endormir au doux roulis des vagues, mais puisque le mercure frôlait le point de congélation, je me suis contentée de poser ma tête sur l’oreiller et de fermer les yeux! 

Jour 2 – Matane/Percé

Après l’une des meilleures nuits de sommeil que j’ai eu depuis des mois – sans exagérer – nous sommes allés déjeuner chez Toujours Dimanche, une sympathique boulangerie située au centre-ville de Matane. À ce qu’on raconte, on y sert les meilleurs déjeuners en ville, mais de notre côté nous avons opté pour un combo café/viennoiseries, rapide et délicieux.

Puis, nous avons repris la route 132 en direction est, en nous arrêtant à tout moment pour observer les oies et les phoques, admirer le paysage côtier et photographier les phares.

SAM_2518

IMG_3180

IMG_3214

SAM_2508

Nous sommes aussi arrêtés Aux Délices de la mer à Ste-Anne-des-Monts et chez Atkins et frères à Mont-Louis, afin de faire le plein de victuailles pour notre pique-nique du midi au Parc Forillon.

Ah… Forillon! Quel endroit merveilleux! C’était d’ailleurs l’un des seuls souvenirs que je gardais de notre passage en Gaspésie en 1999. Je me souvenais que les paysages y étaient beaux, mais honnêtement, je ne me souvenais pas à quel point ils étaient grandioses!

SAM_2603

Nous avons d’abord fait un arrêt au Cap Bon-Ami, puis nous nous sommes dirigés vers Grande-Grave, où nous nous sommes installés pour le lunch. Rillette de homard, saumon fumé et grissinis au son des vagues… ça pourrait être pire comme set-up! Et pour dessert, rien de tel que d’observer deux petits rorquals nager juste devant nous. C’était magique!

IMG_3216

IMG_3223

SAM_2545

Puis, nous nous sommes rendus à l’Anse-aux-amérindiens pour emprunter le sentier des Graves, afin de nous rendre au bout du monde… Quel beau moment nous avons passé, ce fût un après-midi parfait. Les paysages qui ont défilé devant nous au cours des 8 kilomètres parcourus furent de véritables ravissements pour les yeux.

SAM_2607

SAM_2574Apportez vos jumelles, car on ne sait jamais quelle merveille Dame Nature mettra sur notre route!

SAM_2576

Il faut bien l’avouer, ce sentier doit être magnifique l’été, puisqu’il est parsemé de fleurs sauvages. Mais entre vous et moi, les couleurs d’automne n’ont rien à leur envier et les températures d’octobre facilitent grandement la promenade. Nous n’avons pas regretté un instant d’avoir choisi cette période de l’année pour y revenir.

IMG_3230

IMG_3235

SAM_2613Forillon c’est aussi le paradis du porc-épic. Nous en avons croisé sept durant notre balade!

J’avais pensé faire un arrêt à Gaspé avant de nous rendre à Percé, mais puisque nous avions encore une bonne heure de route devant nous, qu’il commençait à se faire tard, que j’étais épuisée et frigorifiée, nous avons préféré nous rendre directement à notre hôtel, le Riôtel Percé.

Encore une fois, ce fût un gros wow! D’abord de par l’accueil chaleureux et professionnel qui nous attendait, mais surtout pour notre chambre*… Grande, entièrement équipée, joliment décorée et avec une vue  imprenable sur le célèbre rocher! Honnêtement, on ne pouvait demander mieux.

IMG_3239

IMG_3259

Après m’être réchauffée de longues minutes sous la douche, nous sommes allés au Paqbo, le restaurant de l’hôtel. Ici, l’ambiance nautique du décor rappelle la beauté des navires de croisière. Le service y est impeccable, la carte des cocktails vraiment sympathique et en journée, vous aurez même droit à une vue magnifique sur le rocher. Le menu est varié et les produits locaux y font bonne figure. Les assiettes sont belles et si généreuses, que Monsieur n’est pas venu à bout de son fish & chip! 

SAM_2642

De retour à la chambre, épuisés, mais ravis, nous sommes tombés comme des roches.

Jour 3 - Percé

Nous avions choisi de dormir deux nuits à Percé afin de profiter des environs sans nous presser. C’est donc un café à la main, confortablement installés sur le canapé de notre chambre, que nous avons débuté ce dimanche matin. À ce propos, tout comme à Matane, il y avait une cafetière Kuerig dans notre chambre, joie. Et contrairement au lait en poudre que l'on retrouve habituellement dans les chambres d'hôtel,  nous avons eu droit cette fois-ci à des petits cups de lait et de crème dans le frigo. Une délicate attention qui fait vraiment la différence!

43294836_10214684568681189_5703418528422428672_n

Au programme cet avant-midi, pêche au maquereau pour Monsieur (qui avait prévu le coup en emportant tout son attirail) et flânage au bord de l’eau et dans les boutiques pour moi.

Armée de mon appareil photo, je me suis donc dirigée vers la plage (de galets) savourant avec paresse la tranquillité de ce beau dimanche d’automne… Il faut dire qu’il n’y avait pas foule à Percé ce jour-là et c’était tant mieux. J’avais l’impression d’avoir le bord de l’eau pour moi toute seule.

SAM_2640

D’ailleurs, en parlant du bord de l’eau… je dois mentionner que les nouveaux aménagements que la ville de Percé a réalisés suite à la tempête de 2016 sont superbes! On y retrouve une longue passerelle de bois, un gros module de jeux pour les enfants, une tour d’observation et des chaises longues pour se prélasser ou lire au soleil. Il y a même de belles grosses balançoires dans lesquelles je me suis fait une joie de relaxer durant un long moment.

SAM_2628Avouez que lorsque le soleil sort, on pourrait presque se croire dans le Sud?

La pêche n’ayant pas été fructueuse en raison du vent, Monsieur a fini par me retrouver dans l’une des petites boutiques de la Place du Quai. Et puisque nous avions vraiment bien déjeuné à l’hôtel le matin, il était trop tôt pour avaler quoique ce soit d’autre. Nous avons donc décidé de reprendre la voiture pour aller voir la chute de la rivière aux Émeraudes, située à Coin-du-Banc, à une quinzaine de minutes de Percé.

Sachez que si vous ne souhaitez pas marcher longtemps, ne vous stationnez pas au premier parking. Continuez plutôt votre route jusqu’à la carrière et là vous verrez un deuxième stationnement. De là, vous n’aurez qu’une quinzaine de minutes à marcher pour arriver à la jolie chute.

IMG_3283

L’accès au site est gratuit. Dans l’ensemble, le sentier est facile, mais attention, les escaliers pour atteindre la chute sont très abruptes et doivent être vraiment glissants par temps pluvieux. Personnellement, après ma randonnée de la veille, je n’ai pas eu le courage de descendre jusqu’en bas. Je me suis contentée d’observer les couleurs qui font sa renommée à partir du belvédère.

Nous avons ensuite repris la voiture pour nous diriger du côté de l’Anse-à-Beaufils. Plusieurs activités sont possibles dans le secteur, notamment la visite du Magasin Général Historique qui me faisait bien envie. Malheureusement à cette période de l’année, les visites animées ne sont offertes qu’à 15h et puisqu’il était encore tôt et que la faim commençait à se faire sentir, nous sommes plutôt allés faire un tour à la microbrasserie Pit Caribou, juste à côté. Malheureusement c’était fermé. Nous sommes donc retournés à Percé pour prendre une petite bouchée.

J’avais vraiment envie d’une bonne soupe pour me réchauffer et j’ai trouvé mon bonheur au restaurant Café Champêtre. En réalité, nous avons fait à cet endroit d’une pierre, deux coups, puisque j’y ai dégusté une savoureuse soupe gratinée à l’oignon et Monsieur a pu tester une bière Pit Caribou!

SAM_2676

Avec l’idée d’aller profiter du spa extérieur mis à la disposition des clients, nous sommes retournés à l’hôtel, alors que le soleil commençait lentement à décliner. Une fois à la chambre, l’oisiveté s’est emparée de nous… Au diable le spa, nous nous sommes contentés de regarder les derniers rayons du soleil enflammer le rocher bien installés sur notre sofa.

Pour notre dernier souper en Gaspésie, nous avions réservé à l’une des tables les plus réputées de la région et j’ai nommé La maison du pêcheur. Ça faisait des jours que j’avais envie de pétoncles et j’attendais avec impatience ce repas. Je n’ai pas été déçue, c’était délicieux et le service fût irréprochable.

SAM_2681

Toutefois, pour être franche avec vous, Monsieur et moi avons préféré nos repas au Cargo et au Paqbo. Les assiettes étaient aussi savoureuses, beaucoup plus généreuses et les tarifs un peu plus abordables. Il n’en demeure pas moins que La maison du pêcheur est un bon choix si vous aimez les poissons et les fruits de mer, mais vous savez maintenant qu’il existe d’autres belles options si vous ne pouvez y obtenir une réservation en haute saison.

Jour 4 – Percé / Québec

Je ne suis pas du genre à mettre le cadran pour assister au lever du jour, mais si j’ai la chance d’être déjà éveillée, c’est un spectacle dont je ne me lasse jamais. Et ce fût le cas pour notre dernier matin en Gaspésie… c’était magnifique!

IMG_3326

Aussi, puisque nous étions déjà debout, nous avons décidé de prendre immédiatement la route, car près de 775 km nous attendaient avant de retrouver Poulette, restée seule à la maison durant ce long week-end.

Nous avons traversé, hélas trop rapidement, la splendide Baie-des-Chaleurs admirant au passage les jolis villages qui la bordent. Nous nous sommes amusés des bornes fontaines colorées de New Carlisle et avons observé plusieurs phoques dans le secteur de Maria. Nous nous sommes ensuite enfoncés dans les montagnes multicolores de la vallée de la Matapédia, puis arrêtés à Amqui pour diner chez Dixie Lee (parce qu’aller en Gaspésie sans manger chez Dixie Lee, c’est un voyage raté!).

SAM_2708

IMG_3333

Notre dernier arrêt de la journée fût à Mont-Joli chez Ma cabane en Gaspésie, une boutique spécialisée dans les produits de l’érable. OMG! Si vous passez par là, vous devez absolument goûter à leurs choux à l’érable… comme dirait mon amie belge, c'est une tuerie!! J’en ai rapporté une boîte à la maison et Poulette et moi avons presque pleuré à la première bouchée tellement c’était bon!

Comme vous pouvez le constater, nous avons adoré notre séjour! Cette petite escapade d’automne était vraiment une belle idée. La Gaspésie est une région parfaite pour un long week-end à deux, surtout à cette période de l’année. Informez-vous toutefois avant de vous y rendre en automne, car plusieurs établissements et activités étaient déjà fermés lors de notre passage (ou fermaient justement à l’Action de Grâce).

IMG_3105

On jase-là, avez-vous déjà visité la Gaspésie? Quel a été votre plus gros coup de cœur?

 

*Notes : Nous avons reçu un surclassement et un rabais au restaurant dans chacun des hôtels du Groupe Riôtel (merci encore!), cependant toutes les opinions émises dans ce billet sont 100% les miennes. Si je n’avais pas aimé, je ne vous en aurais tout simplement pas parlé.