HPLAGEHOTEL3

Si on m’avait dit que j’irais me faire dorer la couenne au Costa Rica cette année, et qui plus est en amoureux, je ne l’aurais probablement pas cru. C’est vrai que ce petit pays d’Amérique centrale faisait bonne figure sur ma bucket list, cependant les tarifs élevés pour cette destination avaient toujours eu raison de notre enthousiasme. Mais voilà qu’il y a quelques semaines, Monsieur nous a déniché une super aubaine qu’on ne pouvait laisser passer, soit une semaine en formule « tout-inclus » à l’hôtel Riu Guanacaste, un hôtel 5 étoiles situé dans la région nord-ouest du pays. Il fallait pour cela accepter de partir de Montréal, mais rendu là c’était un moindre mal… après tout, les destinations soleil ne sont pas très diversifiées au départ de Québec et elles le sont encore moins avant la période des Fêtes. Nous nous étions donc déjà fait une raison à ce sujet.

Je ne vous ferai pas languir, j’ai A-DO-RÉ mon séjour au Costa Rica et c’est de loin, l’un des plus beaux voyages dans le Sud que nous ayons fait! Mais je dois tout de même remettre les choses en perspective avant de débuter. D’abord nous étions là pour relaxer et non pour visiter (ce qui, je sais, est inconcevable pour plusieurs personnes concernant cette destination), c’était aussi la première fois que nous séjournions dans un hôtel de cette catégorie et nous sommes des habitués de Cuba. Comme vous le constaterez rapidement, Cuba et le Costa Rica n’ont pas grand-chose en commun, si ce n’est que l’espagnol est la langue officielle des deux pays!

avion2

C’est donc sur les ailes de Sunwing, après pas loin de 6 heures de vol (sans aucune turbulence), que nous nous sommes posés à l’aéroport de Libéria. Le passage à l’immigration s’est fait assez rapidement et nous n’avons eu aucune question à répondre… à vrai dire, l’agent ne nous a même pas adressé la parole. Il a tamponné nos passeports, vérifié le document que nous avions complété à la sortie de l’avion, puis il nous a gratifié d’un timide sourire. J'en ai conclu que ça voulait dire  « bon voyage ».

Après avoir récupéré nos bagages, nous avons rejoint notre navette sous une chaleur frôlant les 34 degrés. La première chose qui m’a frappé une fois à l’extérieur, c’est évidemment l’humidité qu’il y avait dans l’air, c'était d'une lourdeur... Puis, j'ai aussi rapidement remarqué l’environnement sans fumée. En effet, il est interdit de fumer aux abords de l’aéroport (c'est d'ailleurs le cas à plusieurs endroits comme nous avons pu le constater au cours de la semaine) et je dois dire que c'est très agréable si l'on compare avec de l’odeur omniprésente de cigare à laquelle je suis habituée lorsque je voyage à Cuba.

Notre représentant David a profité des 45 minutes de trajet entre l’aéroport et l’hôtel pour nous parler brièvement du pays, mais surtout pour nous donner des informations pratiques pour faciliter notre arrivée. Nous avons aussi eu une petite rencontre avec lui le lendemain afin de nous présenter les diverses excursions possibles. Le tout s’est fait dans un très bon français et avec beaucoup d’humour. Ça donnait bien le ton à ce début de vacances.

Ce que j’en ai retenu? Le Costa Rica est à peine plus grand que la Nouvelle-Écosse et il est divisé en 7 provinces. La température moyenne est de 36 degrés (!), la saison des pluies s’étant de mai à novembre et les rayons du soleil y sont 30% plus puissants qu’au Québec! J’ai aussi appris que notre hôtel était situé dans la province de Guanacaste, soit la province la moins peuplée du pays et reconnue surtout pour l’élevage de bétail. David nous a aussi rappelé l’importance d’avoir du chasse-moustique, non pas pour éviter la malaria ou la dengue, mais bien pour éloigner les brûlots qui, paraît-il,  sont assez nombreux à la brunante. Pour votre gouverne, je n’ai été piquée tout au plus qu'à 3 ou 4 reprises durant toute la semaine, ce qui n’est vraiment rien pour moi!

Durant le trajet d’autobus, nous avons aussi complété un petit document afin d’accélérer le processus à notre arrivée à l’hôtel. Ça été très efficace, car en moins de 10 minutes nous avions déjà avalé un savoureux jus de fruits frais et avions en mains les clés de notre chambre.

HOTEL16

HOTEL2

HOTEL3

Le Riu Guanacaste est un hôtel de 700 chambres réparties sur 5 étages et malgré cela, j’ai trouvé que le site n’était pas trop grand.  Aussi, puisque l’hôtel est construit en forme de U, on se trouve assez proche de tous les services, peu importe l’emplacement de notre chambre. La nôtre était située au dernier étage et faisait face à la mer… Wow! Encore aujourd’hui je n’en reviens pas de la vue que nous avions depuis notre balcon!

HOTEL38De mon balcon...

La chambre était très grande, vraiment très propre et il y avait beaucoup de rangement. Le lit et les oreillers étaient un peu durs, mais puisque nous avions un distributeur d’alcool fort et tout ce qu’il faut pour concocter nos drinks dans le frigo de la chambre, on ne s’en plaindra pas. Nous avions aussi le wifi gratuit et illimité partout sur le site et il fonctionnait vraiment bien. Ça été super pratique pour garder contact avec Poulette restée seule à la maison!

HOTEL31

HOTEL21

L’hôtel comptait un restaurant buffet, un restaurant à aire ouverte près de la piscine (qui se transformait en steakhouse le soir venu), trois autres restaurants à la carte (gourmet, italien et asiatique) et cinq bars. Franchement, je n’ai jamais aussi bien mangé de tous mes voyages! Tout était savoureux, bien présenté et d'une variété impressionnante. Je me suis d'ailleurs fait un devoir de déguster des nachos à tous les jours (!), mais aussi celui d'essayer tous les restos à la carte et encore aujourd’hui, j’ai de la difficulté à établir mon préféré… je me suis régalée à chacun d’entre eux. Et sur une note très personnelle, sachez que je n'ai eu aucun dérangement intestinal aussi minime soit-il, alléluia!

HOTEL9Restaurant asiatique (à la carte, mais sous forme de buffet)

HOTEL10


HOTEL11Restaurant gourmet (à la carte)

HOTEL17Bar principal du lobby

Parmi les petits plus que nous avons aimé côté restauration : le distributeur de bière libre-service au resto de la piscine, la crème glacée aux fraises faite avec de véritables (et gros!) morceaux de fraises, l’accès illimité et sans réservation pour les restos à la carte et sans oublier le service aux chaises à la piscine pour les drinks! Une autre chose que je me dois de vous mentionner : tout ce qui devait être chaud était très chaud et tout ce qui devait être froid, restait toujours bien froid. Le midi, au resto de la piscine, tous les plats de la section froide étaient d'ailleurs placés dans un comptoir vitré et réfrigéré, j’ai adoré ça. J'ai presque oublié de mentionner les ananas... OMG! Les meilleurs que j'ai mangé dans ma vie, c'est presque étonnant que je n'ai pas eu de brûlements d'estomac à la quantité que j'ai avalé dans la semaine!  

HOTEL35

Ah oui! Et ils nous ont offert les plus mignons desserts le soir de Thanksgiving!

Mention spéciale aussi pour l’absence de paille partout sur le site et sur l’utilisation de verres de plastique réutilisables à la piscine… le Costa Rica a réellement une longueur d’avance sur nous côté protection de l’environnement. D’ailleurs, partout sur le site et dans les restos, on retrouvait des poubelles pour le papier, d’autres pour le pastique, d’autres pour les déchets organiques et d’autres pour les canettes. Jamais je n’avais vu cela avant dans le Sud. Bon à savoir également, les lieux publiques à l'hôtel étaient non-fumeurs, mais il y avait une belle zone extérieure qui leur était réservée et, à ma grande surprise, les gens respectaient vraiment cette consigne, c'était super. 

ZDIVERS2

Même chose pour la propreté des lieux. C’était impeccable! Autant à l’intérieur, qu’à l’extérieur ou à la plage. Partout où l’on posait les yeux, on pouvait apercevoir un employé en train de frotter. J’ai vu quelqu’un laver les lampadaires, un autre frotter les murs du théâtre, un jardinier racler à tous les matins les plates-bandes pour ramasser les feuilles tombées durant la nuit… c’était complètement fou. Même les toilettes publiques étaient d’une propreté exemplaire.

La piscine de l’hôtel était immense et vraiment très belle. Construite sur deux niveaux, elle offrait plusieurs possibilités tant pour les adultes que pour les enfants. Les chaises étaient très nombreuses et partout on retrouvait de l’ombre. Pas besoin de se lever à l’aube pour avoir une place, il y en avait toujours. Remarquez que nous n’étions pas en haute saison, c’est peut-être différent lorsque l’hôtel est rempli à pleine capacité. Ici aussi, la propreté était de mise. J’ai vu des employés s’affairer à frotter les transats avec de l’eau de javel deux jours durant!   

HOTEL28

HOTEL30

Il y avait un spectacle différent à tous les soirs. Nous n’en avons vu qu’un seul, mais il était très bien. Le seul petit bémol que je pourrais faire, et c’est vraiment très personnel, c’est qu’il manquait de musique. Entre 19h et 20h, nous avons bien eu à quelques reprises dans la semaine un chanteur ou un musicien au bar du lobby, mais c’est tout. Jamais de musiciens au buffet, ni dans les restos à la carte, ni à la piscine ou à la plage. Ça m’a un peu manqué, je l’avoue. 

HOTEL37

ZDIVERS

Et parlant de plage… là est probablement le seul vrai point négatif que j’ai à mentionner à propos de cet hôtel. Nous savions avant même de partir qu’il ne fallait pas s’attendre à une belle plage de sable blanc et à des eaux turquoises et cristallines. C’est normal, nous étions du côté de l’océan Pacifique et le Costa Rica étant un pays volcanique, nous savions que le sable serait foncé. Ce que nous ne savions toutefois pas, c’est que l’eau serait brouillée au point de ne rien voir en faisant de l’apnée et tellement sablonneuse à l’entrée à la mer, que je ne voyais pas mes pieds! Mais que l’on se comprenne bien, la mer était chaude, les vagues parfaites pour la baignade, il n’y avait pas d’algues et la plage était assez longue et dure pour y faire de belles promenades. Cependant, c'était déstabilisant pour les habitués de Cuba que nous sommes et Monsieur qui adore faire de l'apnée a été un peu déçu, il faut bien l'avouer. À preuve que l’on ne va pas à cet endroit pour la plage, j’y ai vu tout au plus une quarantaine de personnes lors des journées les plus achalandées! 

HPLAGEHOTEL7

HPLAGEHOTEL21

Aussi, la plage est publique, ce qui fait qu’on y retrouve plusieurs vendeurs. Ils ne sont pas déplaisants et vont voir ailleurs si on leur dit un simple « no gracias ». Il n’y a que deux hôtels dans cette baie, ce qui fait que la plage est vraiment très tranquille. Le second hôtel est le Riu Palace et il est situé juste à côté. D’ailleurs, les deux hôtels partagent aussi le spa, le gym, la discothèque, le casino et les boutiques (très dispendieuses!). 

HOTEL13

HOTEL14

L’animation n’est vraiment pas dérangeante sur le site, mais si vous souhaitez participer, il y en a pour tous les goûts. De notre côté, une journée nous avons emprunté un kayak pour Monsieur et un paddleboard pour moi. C’était super, mais je n’ai jamais réussi à me tenir debout à cause des vagues! Cette même journée, nous avons également loué un seadoo pour 30 minutes. Nous n’en avions jamais fait et nous trouvions les prix assez raisonnables pour en faire l'essai. C’était trippant, mais vraiment pas ma tasse de thé… j’ai crié tout le long parce que je trouvais que Monsieur allait trop vite.  

Sur le site de l’hôtel, comme partout ailleurs, les paysages étaient sublimes. Il faut dire que nous y étions à la fin de la saison des pluies et par conséquent, la végétation était d’une beauté verdoyante. J’ai été épatée par les aménagements paysagers que l’on retrouvait sur les terrains de l’hôtel. Tout était entretenu de façon si impeccable, c’était un véritable régal pour les yeux. 

HOTEL27

HOTEL45Et que dire de ce coucher de soleil? Sublime...

Sincèrement, si vous aimez les fleurs, les oiseaux et les animaux, le Costa Rica c’est vraiment le paradis! Il n’y a rien de comparable à se faire réveiller par les singes hurleurs qui se balancent dans les arbres juste à côté de votre chambre ou encore d’observer un mythique papillon bleu en sirotant un daiquiri aux fraises! 

ZDIVERS12

HOTEL41

Par contre, si vous n’aimez pas trop les lézards et les iguanes, vous serez peut-être malheureux, car il y en a vraiment beaucoup sur le site. Il y en a même un qui a sauté et traversé la piscine lors de notre dernier après-midi. Vous auriez dû voir l’émoi qu’il a causé… c’était à mourir de rire! 

HOTEL42

Aussi, si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous savez que nous nous sommes offert certaines excursions afin de découvrir quelques attraits de la région de Guanacaste. Je ne vous cacherai pas que l’idéal aurait été de louer une voiture et de parcourir le pays pendant quelques semaines tant il y a à voir et à faire au Costa Rica. Malheureusement, la (trop courte) durée de notre séjour, la chaleur accablante ainsi que les conditions routières ont quelque peu limité nos élans de découvertes. Malgré cela, nous avons eu la chance de faire une petite croisière dans un parc national, de flâner dans un joli village de pêcheurs et d’observer un bébé paresseux lors de notre visite d’un sanctuaire animal. C’est d’ailleurs à cet endroit que je suis tombée en amour avec Slam… Mais ça, c’est une autre histoire… et je vous la raconterai très, très bientôt!

La suite est par ici

On jase là, avez-vous déjà séjourné au Costa Rica? 

 

Note : J'ai reçu un surclassement à titre de considération, mais toutes les opinions émises sont 100% les miennes. J'aurais autant apprécié mon séjour si j'avais eu une chambre avec vue sur le stationnement, croyez-moi!