Street Art Denver

Après une nuit étonnamment calme, c’est le sympathique (!) sifflet du train qui nous réveille en ce dimanche matin tristounet. Le ciel est gris et c’est notre dernière journée de vacances… il faut bien l’avouer, c’est plutôt difficile de se motiver à sortir du lit. Aujourd’hui nous passons la journée au centre-ville de Denver et heureusement, la météo s’annonce belle plus tard en avant-midi.

Le déjeuner n’est pas compris dans le prix de la chambre, mais puisque nous avons très bien mangé hier soir, nous n’hésitons pas une seconde à retourner au resto de l’hôtel ce matin. L’établissement propose un buffet-déjeuner, mais nous optons pour le menu à la carte, histoire de se garder un peu de place pour découvrir un restaurant du centre-ville.

Au moment de réserver cet hôtel, j’avais noté qu’ils offraient un service gratuit de navette - sur demande - pour rejoindre la station de train située non loin (c’est d’ailleurs à ce moment que j’aurais dû allumer que le bruit allait peut-être nous déranger!). Je m’étais dit que c’était certainement le moyen le plus simple et efficace d’aller en ville sans se casser la tête et j’avais entièrement raison! En moins de 2 minutes, la navette de l'hôtel nous dépose à la station. Le billet de train s’achète directement à une borne sur le quai d’embarquement et il n’en coûte que 5,20$ pour un laisser-passer valide pour 24 heures. À nous deux, ça coûte moins cher qu’un stationnement au centre-ville et ça évite à Monsieur de reprendre le volant après pas loin de 4000 km roulés dans les deux dernières semaines! Le train est propre, rapide et silencieux (sauf lorsqu’il siffle!)… ça serait tellement l’fun d’avoir ça à Québec!

Vingt minutes plus tard, nous sommes déjà arrivés à Union Station, la gare centrale (et très jolie!) de Denver

Union Station Denver_etsionjasait

Gare Denver_etsionjasait

Nous débutons notre visite de Denver dans le secteur «16th Street Mall», une rue piétonnière où l’on retrouve de nombreuses boutiques, bars et restos. C’est une avenue commerçante comme je les aime, fleurie, animée et où l’on peut y admirer de beaux édifices historiques.

Denver_etsionjasait

Denver

Denver

En chemin, nous croisons d’ailleurs la D&F Tower, une réplique du célèbre campanile de la place Saint-Marc à Venise, bâtie en 1909 et qui fût à l’époque, l’édifice le plus haut à l’ouest du Mississippi.

Denver

Un autobus gratuit parcours d’un bout à l’autre les 1,6 km de cette avenue, c’est super pratique pour les jours de pluie, les chaleurs caniculaires et/ou les petits pieds fatigués! On retrouve aussi de nombreux vélos (et des trottinettes!) en libre-service style Bixi, mais de notre côté nous préférons encore marcher. Ça nous laisse le temps d’observer et de découvrir cette ville dont je n’arrive toujours pas à me faire une idée…

Autobus Denver_etsionjasaitFree MallRide, parcours la 16ème rue tous les jours, gratuit toute la journée!

City Hall Denver_etsionjasait

On the road coffee_etsionjasait

Voyez-vous, pour le peu qu’on en a vu, le centre-ville de Denver m’a bien plu. La taille est raisonnable et donc facile à marcher, les transports en commun sont nombreux et faciles d’accès et l’on y retrouve énormément de street art.

Street Art Denver

Street Art Denver_etsionjasiat

Mais c’est aussi la ville où nous avons rencontré le plus grand nombre de sans-abris parmi toutes les villes que nous avons visité aux États-Unis! Nous y avons observé des familles entières vivant dans leurs valises dans les parcs de la ville… Un clash énorme (et difficile à comprendre) entre la richesse et l’extrême pauvreté.

Capitol Denver_etsionjasaitAu moment où je prenais cette photo, des familles entières de sans-abris occupaient le parc situé derrière moi...

Malgré cela, le centre-ville de Denver est très agréable à visiter. Nous poursuivons donc notre visite vers le centre des congrès, car je tiens mordicus à photographier le célèbre ours bleu qui regarde par la fenêtre, une œuvre de l’artiste Lawrence Argent et qui est aussi un important symbole de la ville.

Street Art Denver

Nos pas nous mènent ensuite jusqu’au Pepsi Center, lieu de résidence de l’Avalanche du Colorado. Personnellement, je n’avais aucun intérêt à marcher jusque-là, mais Monsieur insistait pour avoir une photo devant l’aréna. Petite explication pour ceux qui ne seraient pas familier avec l’histoire du hockey… Sachez que l’ancien club de hockey de la ville de Québec, Les Nordiques, sont déménagés en 1995 à Denver pour devenir l’Avalanche du Colorado. À l’époque, la vente du club de hockey avait créé tout un émoi à Québec et comble de malheur pour tous les partisans (dont mon chéri), l’équipe avait remporté sa première Coupe Stanley en 1996… à Denver!

Pepsi Center Denver_etsionjasait

La journée avance et il commence à faire soif. Et ça tombe bien, car nous avions découvert quelques jours plus tôt qu’il y a un bar Coyote Ugly au centre-ville. Oui, oui, un endroit pareil à celui du film où les barmaids sexy chantent et dansent sur le bar… Évidemment, à l’heure où nous y sommes allés, l’ambiance n’était pas à son maximum, mais je me suis fait "carter" pour entrer (que les vendeurs de collagène de Las Vegas aillent au diable!), la bière n’était pas chère et il y avait des brassières accrochées au plafond; on n’en demandait pas plus!

Coyotoe Ugly Denver_etsionjasait

Après cette petite pause bière, nous décidons de retourner lentement vers Union Station. En chemin, nous nous arrêtons au restaurant mexicain Otravez Cantina, où je commande une salade taco vraiment délicieuse. Après ce repas très copieux, nous décidons de prendre le bus gratuit pour retourner à la gare.

Taco Salad_etsionjasait

Arrivés à notre station, nous décidons de rentrer à pied à l’hôtel plutôt que d’appeler pour que la navette vienne nous chercher. Ce n’est vraiment pas loin, une quinzaine de minutes tout au plus, mais comme il n’y a pas beaucoup d’ombre, la première chose que l’on fait une fois arrivés c’est de plonger dans la piscine!

Le reste de la soirée est très relaxe puisqu’il est temps de faire les bagages. Nous devons quitter l’hôtel très tôt demain matin pour aller rendre la voiture et puis nous diriger à l’aéroport pour notre vol de 7h30.

***

Le retour de la voiture chez Avis a pris 45 secondes top chrono et 1 minute plus tard la navette nous amenait vers l’aéroport. Nous avons déjeuné chez McDo à l’aéroport et jamais de ma vie je n’ai vu un resto aussi efficace, c’était impressionnant à voir! Nous avons eu un peu de retard au départ de Denver, mais comme nous avions presque 4 heures d’attente à Toronto, ça ne nous stressait pas du tout. Et une fois arrivés à Toronto, c’est un orage violent qui nous a retardés. Au final, nous sommes revenus à Québec avec environ 1h30 de délai, épuisés mais vraiment heureux de rentrer à la maison après ces deux semaines de vacances magnifiques!

Merci d’avoir suivi nos aventures et si vous avez des questions, n’hésitez surtout pas.

Pour reprendre le récit depuis le jour 1, cliquez ici.