Oeuvre_etsionjasait

Enclavé au cœur des montagnes de la Mauricie, Saint-Élie-de-Caxton est possiblement l’un des villages les plus connus au Québec. Au-delà du merveilleux et des légendes racontées de façon remarquable par son digne représentant Fred Pellerin,  St-Élie jouit d’un atout encore plus grand… la solidarité de sa communauté!

***

Voilà déjà plusieurs mois qu’Annabelle et moi avons découvert notre amour commun pour Fred Pellerin. Suite à cette révélation, nous avons d’emblée décidé d’aller faire une petite virée à Saint-Élie à nos retours de vacances respectifs. Annabelle, c’est la sympathique rédactrice (et fière représentante de la région de Lanaudière!) qui se cache derrière le blogue Matante A. Et bien que je la suive et que nous échangeons depuis un bon moment déjà, jamais encore nous n’avions eu l’occasion de nous rencontrer. Cette petite escapade en Mauricie est donc rapidement devenue le prétexte parfait pour enfin mettre une voix sur cette plume que j’aime tant!

Dans mon cas, le plan de match était assez simple… Disposer de quelques heures pour faire connaissance, profiter de cette jasette pour essayer un nouveau resto, passer la nuit dans une belle grande chambre pour moi toute seule (!) et aller me balader dans les rues de Saint-Élie.

Nous convenons donc de nous rejoindre à l’hôtel Comfort Inn de Shawinigan.  À peine arrivée, j’ai déjà l’impression de connaître Annabelle depuis des lunes et je sais déjà que nous allons avoir bien du plaisir au cours des prochaines 24 heures. Nous prenons possession de nos chambres et quelques minutes plus tard nous sommes en direction de la microbrasserie Le trou du diable, dont nous avions toutes les deux entendu beaucoup de bien.

Il y a foule en ce vendredi soir pluvieux et sans vouloir faire un mauvais jeu de mots, l’ambiance est vraiment d’enfer! Ce n’est probablement pas l’endroit idéal pour jaser avec discrétion (c’était très bruyant), mais la bière est bonne, le décor sympathique et le menu très invitant.

En entrée, je me laisse tenter par une salade césar exquise! L'huile de hareng fumé qui remplace les traditionnels anchois lui donne une petite twist vraiment pas piquée des vers. Le format des entrées est très généreux, soyez avertis. En plat principal, j’opte pour un tartare de saumon lui aussi vraiment délicieux. Tout comme pour l’entrée, l’assiette est belle, généreuse et composée à grande majorité de produits locaux, on aime ça! C’est définitivement une adresse à retenir si vous passez dans la région.

Sale Le trou du diable_etsionjasait

Après une bonne nuit de sommeil et un déjeuner offert à l’hôtel, nous prenons la route en direction de Saint-Élie-de-Caxton, situé à environ 25 minutes de Shawinigan. Le paysage est magnifique… la rivière St-Maurice scintille sous le soleil radieux et les petits villages que nous croisons me rappellent à quel point les routes de campagne sont belles.

Pour visiter Saint-Élie et découvrir l’univers légendaire de Fred Pellerin, deux choix s’offrent à vous. Vous pouvez monter à bord d’un petit train animé ou encore faire une visite à pied (ou à vélo-bonbon!) avec un audio-guide. Dans les deux cas, il est préférable de réserver, les arrêts seront les mêmes et le tarif est 19$ par personne. En train, la visite dure environ 2 heures, alors que nous avons mis près de 5h à pied incluant, évidemment, de nombreux arrêts photos, un peu de magasinage, une pause pour le lunch et beaucoup de plaisir!

Armées de nos audio-guides, Annabelle et moi débutons notre visite. Dès la première station, je suis sous le charme! Pour vrai, existe-t-il meilleure façon pour occuper un samedi que d’entendre Fred Pellerin nous raconter les merveilles de son village?

Audio-guide_etsionjasait

Au fil de notre promenade, nous constatons l'exactitude des histoires de notre conteur national. Ainsi, nous faisons un arrêt chez feu Méo le coiffeur, celui qui a marqué (le front!) de nombreux villageois et qui comptait les heures en onces de fort. Sa demeure a été convertie en magasin général pour notre plus grand bonheur. Nous découvrons aussi la maison de Babine, le fou du village, et celle où vécu la belle Lurette, il y a longtemps… Nous visitons l’église avec son trop grand Jésus, achetons des paparmanes cultivés localement et poussons l'audace (ou le plaisir?!) jusqu'à grimper le Calvaire de Saint-Élie.

Chez Méo_etsionjasait

arbre à paparmanes_etsionjasait

Calvaire de St-Élie_etsionjasait

Si comme nous vous avez suivi la série télévisée « Saint-Élie-de-Légendes » et bien sachez aussi qu’il y a fort à parier que vous croiserez sur votre chemin l’une de ces personnalités colorées. Lors de notre visite, nous avons d’ailleurs eu la chance de jaser un brin avec Maurice, le bizounneux du village. Et ce jour-là, comme tous les samedis à ce qu'on raconte, c’est nul autre que Léo Déziel, le garagiste, qui conduisait le train touristique!

Maurice_etsionjasait

À mi-parcours, nos pas nous mènent au Rond Coin, un établissement qui propose de l’hébergement en yourte, mais pas que. Il est aussi possible d’y recevoir des soins et/ou d’y prendre le repas, ce que faisons sans nous faire prier. Ici, on mange des « gridchises » délicieux dans un décor unique et vraiment charmant.

Rond Coin

Rond Coin_etsionjasait

Rond CoinMon entrée de bahjis était aussi savoureuse que mon "gridchise" soit dit en passant!

Cette petite pause nous a fait grand bien. Il est temps de poursuivre nos découvertes, car il nous reste encore beaucoup à voir, à commencer par la célèbre traverse de lutins... C'est d'ailleurs la seule traverse du genre homologuée par Transport Québec, c'est donc dire que ça doit être vrai!

traverse de lutins_etsionjasait

L’après-midi se poursuit dans la joie et les fous rires. C’est vrai qu’on doit être drôles à voir, arrêtées sur le trottoir à se bidonner avec notre appareil collé à l’oreille! On fait un petit détour à la boulangerie et chez le potier, malheureusement l’atelier est exceptionnellement fermé pour l’après-midi. On fouine quand même un peu par la fenêtre... ses réalisations sont vraiment belles, il faudra revenir!

Potier_etsionjasait

Aussi avant de partir, nous allons visiter le Garage de la culture, l'ancien garage de Léo Déziel convertit en espace culturel. L’exposition en cours regroupe une vingtaine de caricatures 3D de personnalités réalisées par Marcel Goudreau.

Garage de la culture_etsionjasait

oeuvre              oeuvre

Impossible de quitter Saint-Élie sans passer à l’arrière du garage pour admirer les aménagements du sentier botanique, mais aussi pour y laisser la trace de notre passage…

sentier botanique_etsionjasait

sentier botanique

roche entripastelie_etsionjasait

Il n’y a pas à dire, #EnTripàStElie c’était une mausus de bonne idée! C’était vraiment l’activité parfaite pour faire connaissance avec Annabelle et je crois que je n’aurais pas pu trouver meilleure personne pour m’accompagner au Caxton légendaire. Merci!   

Le circuit touristique de Saint-Élie-de-Caxton compte au total 17 stations qui nous permettent de découvrir l’histoire du village et de ses habitants, le tout raconté merveilleusement par Fred Pellerin. Si vous êtes déjà fan et que vous avez vu l’un de ses spectacles, vous allez vous remémorer avec délectation plusieurs de ses personnages. Mais rassurez-vous, même si les contes de Saint-Élie ne vous sont pas familiers, vous passerez un bon moment au village et c’est là, je crois, toute la beauté de ce projet.

Le lutin marmiton_etsionjasait

St-Elie

En effet, les habitants de Saint-Élie-de-Caxton, de par leur gentillesse, leur dynamisme et leur implication, ont su créer dans leur village une ambiance aussi magique que les récits relatés aux quatre coins du Québec et de la France par Fred Pellerin. La communauté entière s’est donnée le mot pour embarquer dans cette douce folie et rendre notre passage chez eux des plus agréables.

Et si vous doutez encore de la véracité de mes propos, je vous laisse avec une photo prise au gré de notre balade en ce beau samedi ensoleillé… Saint-Élie, ça existe vraiment!

Fred Mel et Annabelle_etsionjasait

Cher Fred, j’ose imaginer que tu auras compris que derrière mon sourire et mon timide merci se cachait beaucoup plus qu’un remerciement d’avoir pris le temps de poser avec nous. Merci d’embellir nos journées avec ta magie et ta poésie, et de représenter avec tant de fierté et de passion la beauté et l’importance de notre Québec rural.

On jase-là, êtes-vous déjà allés vous promener du côté de Saint-Élie? Racontez-moi!