Lorsque j’ai ouvert les yeux ce matin-là, j’étais loin de me douter que la journée qui débutait allait rester à tout jamais gravée dans ma mémoire… et pas seulement à cause du paysage, croyez-moi!

***

Ce matin, nous avons au programme la visite d'Antelope Canyon, célèbre slot canyon situé à quelques kilomètres de Page en Arizona. Nous avons plus de deux heures de route à faire pour rejoindre le canyon, mais le paysage est si beau qu’on ne voit pratiquement pas le temps passer. Et puisque le canyon se trouve en territoire Navajo, nous gagnerons une heure à notre arrivée, c’est super pour en profiter pleinement. 

route Arizona_etsionjasait

Antelope Canyon est composé de deux secteurs distincts soit Lower et Upper. Dans les deux cas, la visite doit se faire obligatoirement avec un guide. Il est évidemment préférable de réserver à l’avance, mais étant des lèves-tôt, nous avons pris la chance de ne pas le faire et avons opté pour visiter le secteur Lower, qui est paraît-il moins fréquenté que le Upper

Deux compagnies proposent la visite de Lower Antylope Canyon et c’est très facilement qu’on les repère, puisque les deux bureaux sont situés l’un à côté de l’autre... c’est ce que j’appelle de la saine compétition! 

On décide donc d’aller voir les disponibilités chez Dixie Ellis’ Lower Antelope Canyon Tours et là bingo, on nous annonce qu’il reste de la place pour le départ de 11h15. C’est parfait pour nous. Ça nous laisse juste le temps de prendre une petite collation, chausser nos espadrilles et se badigeonner d’une épaisse couche de crème solaire. Il n’y a pas de risque à prendre, car le soleil est impitoyable aujourd’hui.

Quelques minutes avant l’heure de notre départ, un amérindien vêtu d’un costume Navajo interpréte une danse traditionnelle. Il exécute une série de manipulations assez convaincantes avec des cerceaux, c’est vraiment beau à voir. Poulette lui remet un dollars à la fin de sa prestation... en espérant qu’il l’utilise pour s’acheter un Mr. Freeze parce qu’entre vous et moi, il doit faire une chaleur incroyable à danser sous un soleil de plomb dans un costume noir! 

danse navajo_etsionjasait

Enfin, c’est l’heure. On nous sépare en petits groupes d’environ 15 personnes. Nous sommes mixés avec une famille française et une famille allemande. Notre guide, Lewis, se présente et nous explique le déroulement de la randonnée. Il faut ensuite marcher environ 10 minutes pour rejoindre l’entrée du canyon. Il fait chaud, mais j’ai tellement hâte de descendre que je n’y prête pas trop attention. 

Pour descendre au cœur du canyon, il faut emprunter plusieurs escaliers, certains assez escarpés. Mon vertige et moi y allons lentement, sans trop regarder en bas et même à reculons dans la partie la plus abrupte. 

antelope canyon

Et là, une fois au fond du canyon... Wow! 

Les parois rocheuses orangées, sculptées finement par les éléments depuis des milliers d’années, étalent leur beauté surnaturelle. Les rayons du soleil, qui plongent au cœur du canyon, créent des jeux de lumières magnifiques... c’est d’une beauté indescriptible!

antelope canyon

 

Antelope Canyon

antelope canyon

antelope canyon

Tout au long de la visite, Lewis nous donne des informations et plusieurs anecdotes relatives au canyon, mais je vous avoue en perdre de grands bouts, car je suis beaucoup trop concentrée à trouver ça beau. 

antelope canyon

J’essaie aussi, tant bien que mal, de photographier les tourbillons striés des parois pour garder un souvenir de notre visite. Ce n’est pas si facile de capturer les jeux d’ombres et de lumières, et encore moins de parvenir à immortaliser les dizaines de tons orangés du canyon. Heureusement Lewis connaît bien son affaire... il prend le temps d’ajuster nos appareils et prend même quelques photos de chaque famille à des endroits stratégiques du canyon. Le résultat est parfait! 

antelope canyon_etsionjasaitCrédit photo : notre guide Lewis

En tout, nous demeurons dans le canyon une bonne heure, ce qui est pour nous la durée idéale. À la sortie, Lewis nous remet chacun une bouteille d’eau bien fraîche, merci ça fait du bien... il doit faire plus de 40 degrés à l’extérieur! 

J’attendais avec impatience cette visite et pour la beauté des lieux, je n’ai pas regretté avoir investi 50$ US par personne pour découvrir ce site fabuleux. Toutefois, le côté très commercial et organisé de l’endroit nous a un peu moins charmés. En effet, si je compare avec Tent Rocks que nous avions fait en 2016, nous avions eu beaucoup plus de plaisir à explorer le slot canyon à notre rythme... mais évidemment, le décor n’a rien de comparable! 

Antelope Canyon_caroCrédit photo : caro.boutet

Nous reprenons la route en ce début d’après-midi, direction Horseshoe Bend. Le sentier qui rejoint le point de vue est 2,4 km (aller-retour), mais puisque ça monte un peu, ma mère décide de nous attendre à la voiture. Il fait vraiment très chaud, c’est une sage décision. De mon côté, ça ne me fait pas peur. J’ai mon chapeau, mon foulard refroidissant et de l’eau en bonne quantité.

Ça grimpe un peu au départ, mais la difficulté se trouve davantage dans le fait de marcher dans un sentier de sable mou. Après cette petite montée, le sentier descend vers le célèbre point de vue et donc… il faudra remonter tout ça au retour! 

C’est difficile pour moi de vous dire si le point de vue vaut tous les efforts, car en vérité je ne l’ai pas vraiment vu. Je me suis bien appuyée sur la rambarde, mais mon cerveau n’y était plus... je ne le savais pas encore, mais c’étaient là les premiers signes d’un coup de chaleur! 

En effet, à peine deux minutes après mon arrivée au point de vue, j’ai décidé de commencer à remonter, car je ne me sentais pas très bien. Je savais que j’aurais de la difficulté à rejoindre la voiture et j’ai voulu prendre de l’avance sur Poulette et Monsieur.

À peine 5 minutes plus tard, une énorme et incontrôlable vague de chaleur a envahi mon corps. C’est parti de mes orteils et c’est monté en quelques secondes à la tête. Mes forces m'ont complètement abandonnées et je me sentais étourdie. Jamais je n’allais pouvoir remonter la côte... c’était mission impossible. 

J’ai repéré une clôture fait de troncs d’arbres et je suis allée m’y appuyer. Plus les minutes passaient, plus je me sentais mal... Monsieur est parti à la course chercher de l’aide. J’allais m’évanouir, c'était une question de secondes. Je me suis donc volontairement laissée tomber par terre pour ne pas me blesser. Je n’ai pas perdu la carte proprement dit, mais j’étais déconnectée au point de ne pas réaliser qu’en tombant je me suis fendu le genou! Poulette a tenté le tout pour le tout en m’aspergeant la tête avec le restant de mon eau, même si celle-ci était chaude comme du thé! Elle s’est aussi positionnée devant le soleil pour me faire un peu d’ombre. Ça fait son effet, lentement je suis revenue...

J’ai su que je commençais à reprendre du mieux lorsque j’ai senti sur mes cuisses la chaleur brûlante des roches sur lesquelles je m’étais écroulée… « Tab/*$? que c’est chaud! ». Poulette a alors compris elle aussi que j’allais mieux et nous avons toutes les deux éclaté de rire. J’ai réussi me relever et à monter un peu la côte. Plusieurs personnes nous offraient leur aide et de l’eau. Une dame m’a même aspergé le dos d’eau glacée, mon dieu que ça a fait du bien! 

Au bout de quelques minutes, Monsieur est arrivé avec une ranger et une grosse bouteille d’eau. Tous les deux étaient vraiment soulagés de me voir sur mes deux pieds. Surtout qu’on ne saura jamais vraiment ce que Monsieur, qui ne parle pas anglais, a dit à la ranger au moment d’aller chercher du secours. Tout ce qu’on sait, c’est qu’elle voulait appeler l’hélicoptère, mais que son walkie-talkie ne fonctionnait pas…!

Horseshoe Bend_etsionjasaitHeureusement que Poulette a pris cette photo, car je n'ai aucun autre souvenir de la beauté et l'immensité de ce site!

Crédit photo : caro.boutet

Bref, j’ai réussi à retourner à la voiture en prenant mon temps et en faisant de nombreuses pauses. Je n’ai toujours pas compris pourquoi j’ai si mal réagit à la chaleur considérant que j’étais bien équipée et que j’avais connu vraiment pire en 2016, mais ma visite à Horseshoe Bend est maintenant gravée à jamais dans ma mémoire.

Après cette mésaventure, il faut admettre que la suite du programme de la journée est un peu chamboulé. J’avais en effet prévu une balade à Toadstool Hoodos, mais on décide plutôt d’aller relaxer sur les rives du lac Powell. C'est l'endroit parfait pour reprendre mes forces et Monsieur et Poulette peuvent en profiter pour faire une petite saucette, car l’eau est bonne et rafraichissante.

lake Powell

Ce soir nous dormons au Holiday Inn Express & Suites de Kanab et bien que le tarif soit assez élevé, je dois dire que tout est parfait à cet hôtel! C’est beau, c’est propre, c’est grand et le petit salon près du lobby est vraiment confortable.

Holiday Inn Kanab_etsionjasait

 

Aussi, on nous suggère d’aller souper au Houston’s Trail’s End et puisque ce resto n’est pas très loin de l’hôtel, nous y allons à pieds et profitons par le fait même de découvrir la jolie petite ville de Kanab. Ce resto fût un très bon choix. Les mets étaient savoureux, le service amical et le décor très western!

La journée ayant été aussi éprouvante qu’incroyable, c’est donc sans me faire prier que je me mets au lit ce soir. Je dois me reposer, car demain le fameux Bryce Canyon nous attend!

Pour lire la suite de nos aventures cliquez ici.

Pour reprendre la lecture du récit depuis le jour 1, cliquez ici.