Il y a quelques années, j’ai eu le bonheur de travailler comme responsable des loisirs dans une résidence pour aînés. Comme vous le savez, les aînés sont source de grande sagesse si on se donne la peine de les écouter un peu. Et à les côtoyer ainsi à tous les jours, j’ai compris bien des choses.

Entre autres, j’ai compris que l’amour n’a vraiment pas d’âge…

Pendant les trois années où j’ai travaillé là-bas, j’ai vu beaucoup des couples encore amoureux après plus de 50 ans de mariage. Ils participaient ensemble aux activités, étalaient leurs talents sur le plancher de danse et s’inquiétaient pour l’être aimé lorsque celui-ci éprouvait des ennuis de santé.

amoureux grecs_etsionjasait

 Amoureux grecs croqués sur le vif à Oia...

Pendant les trois années où j’ai travaillé là-bas, j’ai vu aussi des gens se courtiser et de nouveaux couples se former…

Mme X et M. Z était l’un de ces couples. Il faut dire que M. Z était un sacré charmeur, car durant mes années de travail à la résidence, je l’ai vu au bras de plusieurs jolies dames.

Toujours est-il qu’un jour, M. Z s’est mis à roucouler du côté de Mme X. Elle n’était visiblement pas insensible à ses belles paroles, car peu de temps après, j’ai remarqué qu’ils se baladaient maintenant main dans la main dans les corridors et qu’ils participaient toujours aux mêmes activités. C’était beau de les voir ainsi heureux et amoureux.

À l’occasion d’une soirée spéciale, fidèle à mes habitudes, j’avais pris quelques photos de mes résidants adorés. L’une d’elle était un superbe cliché de Mme X et M. Z, tout sourire sur la piste de danse. J’aimais tellement cette photo que j’ai décidé de la faire imprimer et de leur en offrir chacun une copie en cadeau.

Par un bel après-midi d’hiver, je me présente donc à la porte de l’appartement de Mme X pour lui remettre sa photo. Je cogne à la porte et j’attends….

J’entends bouger dans l’appartement, ce qui me confirme qu’elle est présente. Mais comme elle ne vient pas m’ouvrir, je me dis qu’elle n’a certainement pas entendu - à force de travailler avec les aînés, c’est une réalité à laquelle on s’habitue! Je cogne donc à nouveau, cette fois un peu plus fort.

J’entends enfin des pas s’approcher, mais la porte ne s’ouvre toujours pas. Je devine alors que par sécurité (!) Mme X regarde par l’œil magique avant de m’ouvrir. Et là, comme dans un rêve, une des choses les plus drôles et inattendues se produit…

La porte demeure fermée, mais j’entends tout de même très clairement Mme X chuchoter :

« C’est la fille des loisirs, vite, vas te cacher dans ma chambre! »

Toujours en chuchotant, M. Z de répondre : « Ok, ok… j’y vais… »

Incrédule, j’essaie tant bien que mal de garder mon sérieux et de faire comme si je n’avais rien entendu. Puis la porte s’ouvre et je découvre une Mme X un peu décoiffée et vêtue d’une simple petite jaquette!

Encore aujourd’hui, je ne sais pas comment j’ai fait pour ne pas éclater de rire…

J’ai plutôt sorti mon plus beau sourire et je lui ai dit que je m’excusais de la déranger, que je venais seulement pour lui donner un petit souvenir de la dernière soirée. 

Évidemment, puisque j’avais également en main la photo destinée à M. Z, je ne vous mentirez pas et je vous dirai que ça m’a vraiment tenté de rajouter :

« Ah et en passant, j’ai aussi une copie pour M. Z. Je suis allée chez lui, mais il n’était pas là… Vous ne sauriez pas où je pourrais le trouver par hasard? »

Mais non, je me suis gardée une petite gêne. Après tout, c’est bien connu, les amoureux sont seuls au monde. Et bien honnêtement, je n’aurais jamais été capable de le dire sans mourir de rire.

Je suis donc repartie à mon bureau avec mon petit bonheur, car oui ce jour-là, j’avais eu la preuve vivante que l’amour n’a pas d’âge!

Bonne Saint-Valentin à tous!