Sucre à la crème : Gourmandise suprême pour tous les amateurs de sucre et dont la meilleure recette demeure celle de nos grands-mères. Qu’on le préfère crémeux ou granuleux, beige doré ou brun caramélisé, le sucre à la crème est savoureux à l’année. Décliné de multiples façons, il est depuis toujours considéré comme un incontournable du Temps des Fêtes dans les familles québécoises.

sucre-a-la-creme-au-beurre-d-arachide

Crédit photo : pratico-pratiques.com

Voilà déjà quelques temps que j’avais envie de vous jaser de sucre à la crème et je me suis dit qu’à une semaine de Noël, le timing était plus-que-parfait. Parce que chez nous, un Noël sans sucre à la crème, c’est aussi triste qu’un Jour de l’an sans rigodon! Je dois cependant vous avouer que du côté paternel, manger du sucre à la crème sans évoquer LE sucre à la crème de Matante Crevette, c’est pratiquement mission impossible.

L’histoire remonte à il y a plusieurs années, alors que Cousine-qui-vit-en-Californie était encore bébé. C’était un lendemain de veillée et Matante Crevette était en visite chez mes grands-parents. Elle racontait tout bonnement à sa mère que la petite n’avait jamais voulu boire le lait qu’elle s’était tirée la veille en prévision de son absence. Non seulement la petite n’avait rien bu de toute la soirée, mais en plus elle allait devoir jeter ce précieux nectar… quel gaspillage!

Et c’est comme ça, sans crier gare, que l’idée de faire du sucre à la crème avec son lait maternel est apparue. Matante Crevette et ma grand-mère se sont donc mises à la tâche sous le regard amusé de mon grand-père.

Quelques heures plus tard, mes parents et quelques autres membres de la famille arrivèrent en visite chez mes grands-parents. Matante Crevette s’est donc fait une joie de leur offrir son sucre à la crème en leur mentionnant qu’elle avait vraiment bien réussi, mais en omettant de révéler son ingrédient secret!

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’à l’époque les talents culinaires de Matante Crevette étaient souvent remis en question au sein de la fratrie. Certains membres de la famille étaient donc très surpris que son sucre à la crème soit en effet si savoureux. D’ailleurs, ma mère le trouvait si bon, qu’elle n’arrêtait pas de lui demander sa recette… et mon grand-père, qui étrangement passait son tour chaque fois que le plateau arrivait devant lui, n’arrêtait pas de lui répéter que même si elle essayait, jamais elle ne pourrait réussir cette recette, car seule Matante Crevette était en mesure de la réaliser. Ma mère, qui évidemment ne comprenait pas la raison de cette affirmation, en était presque insultée!

Pendant que tout le monde se régalait et félicitait Matante Crevette, ma grand-mère pleurait de rire toute seule dans son coin... Et au bout d’un moment, n’en pouvant plus, la vérité éclata au grand jour… Matante Crevette avait fait du sucre à crème avec son lait de tétons!!!

Inutile de vous dire que cette histoire est à jamais gravée dans les annales de la famille et qu’encore aujourd’hui, on ne peut s’empêcher de rire aux éclats lorsque quelqu’un nous offre un bon morceau de sucre à la crème!

On jase-là, en auriez-vous mangé?