santorini_etsionjasait

Contrairement à Mykonos, mes attentes envers Santorini étaient élevées. Il y a longtemps que je rêvais de ces villages blancs accrochés aux parois rocheuses, d'où surgissent les célèbres dômes bleus... Ai-je été déçue? Pas le moins du monde. D'ailleurs, encore aujourd'hui, j'ai beau chercher, aucun mot n'arrive à exprimer avec justesse la beauté du paysage de Santorini.

*** 

Notre traversée de Mykonos à Santorini se fera cette fois sur le Champion Jet, un bateau grande vitesse parcourant les eaux bleues de la mer Égée. Le départ du port de Mykonos est prévu pour 10h15, mais nous rejoignons le port environ 45 minutes avant l'heure. Sur place, des centaines de personnes patientent et s'interrogent. Il faut dire que les indications sont pratiquement inexistantes... ça serait si simple pourtant d'installer une affiche dans le style "Santorini – dock 2", enfin... 

traversier_etsionjasait

traversier_etsionjasait

La matinée est belle et puisqu’il est possible de demeurer sur les ponts extérieurs durant la traversée, nous passons les deux prochaines heures et demie à se faire venter et à observer la beauté du paysage qui nous entoure. Un court arrêt nous permet, entre autres, d’entrevoir la petite île de Naxos avant de rejoindre notre destination finale.

traversier_etsionjasait

naxos_etsionjasait

La particularité de Santorini, c’est que plusieurs villages y sont construits en hauteur. Lorsque l’on arrive en bateau, vue d’en bas, je dois dire que c’est assez impressionnant. Et puis la question se pose : « Comment on fait pour monter là-haut? »

arrivee a santorini_etsionjasait

La réponse est fort simple. Il suffit d'utiliser la longue route qui serpente la falaise… Pour le commun des mortels, cette route offre une vue à couper le souffle sur la Caldera. Mais si comme moi, vous souffrez du vertige, vous vous fermerez les yeux en constatant que les normes de sécurité routière ne sont vraiment pas les mêmes qu’au Québec. Malgré l'imposant précipice, le garde-fou est pour ainsi dire inexistant et les courbes sont vraiment serrées! Bravo aux chauffeurs d’autobus de conduire dans de telles conditions, moi je ne pourrais jamais le faire.

route port santorini_etsionjasiat

En moins de 15 minutes nous rejoignons le Astir Thira, notre hôtel pour les trois prochaines nuits. La vue devant l’établissement est incroyable et celle de notre balcon est pas mal non plus.

Caldera Santorini_etsionjasait

vue balcon astir thira_etsionjasait

Nous avons environ 2 heures avant de rencontrer le représentant Transat et ça tombe bien, car la faim nous a gagnées. On décide donc de marcher vers le centre-ville afin de prendre une petite bouchée. L’ami Ray nous avait recommandé le resto F1, situé à quelques minutes de marche de l’hôtel. Avec de bons gyros à 2,80€ l’unité, pas besoin de chercher plus loin. On décide par la suite de rentrer à l’hôtel et de relaxer un peu en attendant le représentant. De cette façon nous serons en pleine forme pour visiter Fira ce soir.

gyros F1_etsionjasait

chat santorini_etsionjasait

Après la courte rencontre, nous restons quelques minutes à discuter de notre programme pour les prochains jours avec nos amis D et J-F. Nos envies respectives sont très différentes et c’est ce qui fait la beauté de nos échanges. On rigole vraiment en leur compagnie!

Vers 17h, nous nous mettons en marche pour aller découvrir le centre-ville de Fira. Je ne vous mentirai pas, les 10 premières minutes de marche sont assez moches et c’est à la limite d'être déprimant. La rue principale est très passante et il n’y a rien de charmant dans ce secteur de la ville. J’attendais tellement de Santorini, je l’avoue, je suis un brin déçue.

Mais voilà qu’à peine quelques mètres plus loin, nous prenons à gauche sur une petite rue de pierre dans laquelle de jolies boutiques font leur apparition. Déjà, l’atmosphère est plus agréable (et pas seulement à cause du shopping!). Puis au bout de cette même rue, enveloppée d’une douce lumière de fin de journée, l’Orthodoxe Metropolitan Cathedral se dresse devant nous… Santorini déploie enfin ses charmes et nous offre un spectacle à la hauteur de nos attentes!

cathedrale santorini_etsionjasait

cathedrale santorini_etsionjasait

Difficile de vous dire combien c’est beau et grandiose. Des dizaines de restaurants et de villas de luxe s’accrochent aux parois de la falaise. Partout la vue est tout simplement sublime.

santorini_etsionjasait

IMG_9654-CORRIGÉ

santorini_etsionjasait

chat santorini_etsionjasait

Santorini_etsionjasait

Nous nous baladons un bon moment dans le secteur, faisant travailler nos mollets dans les nombreux escaliers. Car oui Santorini c’est magnifique, mais les paysages de carte postale, croyez-moi, ça se mérite!

escaliers santorini_etsionjasait

Santorini_etsionjasait

porte santorini_etsionjasaitLes grecs accordent une grande importance aux portes. Elles représentent un passage, un changement, une nouvelle étape...

Alors que le soleil descend doucement, nous décidons de nous installer pour contempler son coucher. Sans trop de mal (c’est l’avantage de voyager en basse-saison), nous dénichons une table avec vue sur la Caldera. Vino à la main et émues d’être là, nous profitons du spectacle. À mesure que le soleil disparait, Fira s’illumine lentement. C’est beau… c’est tellement beau!

Mel santorini_etsionjasait

coucher de soleil santorini_etsionjasait

Santorini soir_etsionjasait

Nous poursuivons notre balade en ville et nous ne nous faisons pas prier pour lorgner avec envie les vitrines des nombreuses bijouteries. D’ailleurs, je tombe en amour avec un pendentif représentant une petite église au dôme bleu… ce n’est pas du toc, il se vend 1598€… quand bien même je serais la reine de la négociation, je sais que jamais je ne pourrai me l’offrir. Le cœur en lambeaux, je poursuis néanmoins ma route et découvre une autre curiosité locale! 

gelato olives_etsionjasait

Histoire de me remonter le moral, le comptoir-repas Obélix vient nous titiller les narines avec ses délicieux parfums de souvlakis. Parait-il qu’ils sont les meilleurs en ville… On opte pour des « chicken sticks » que nous mangeons sur le chemin du retour. À 2€ la brochette, ça fait pas cher pour souper et ça fait une belle photo.

brochettes_etsionjasait

Nous rentrons à la chambre, le cœur léger et des étoiles plein les yeux. Pour le peu qu’on en a vu, Santorini est vraiment aussi belle qu’on la décrit dans les guides et demain nous avons bien l’intention d’approfondir nos découvertes. L’idée est donc de se lever tôt afin de parcourir les 12 km du sentier qui longe la Caldera et qui relie les villes de Fira et d’Oia. On se dit qu’on a la journée complète pour le faire… que sera, sera…

santorini soir_etsionjasait

pour lire la suite de nos aventures, cliquez ici!

 

Notes : Les photos sont les miennes et celles de ma meilleure amie.