coucher de soleil moulin Mykonos_etsionjasait

C’est souvent lorsque l’on n’a aucune attente que les plus belles surprises se révèlent à nous. C’est exactement ce qui s’est produit pour moi dans le cas de Mykonos. Entre cette petite île et moi, ça été un réel coup de foudre. Une flèche en plein cœur, puissante et impossible à retirer. Mykonos, je t’aime et je sais qu’un jour je reviendrai te visiter.

***

Il est 4h du matin lorsque la première alarme sonne. La nuit a été courte. Trop courte. Malgré 10 petites minutes supplémentaires au lit, nous avons toutes les deux les yeux gros comme des trous de suce. La levée du corps est difficile, mais l’idée de quitter la frénésie d’Athènes pour rejoindre le rythme détendu des insulaires, nous donne l’énergie nécessaire pour entreprendre la journée.

Nous arrivons au port de Rafina un peu avant 6h30, après avoir ramassé quelques autres passagers en chemin. Le jour n’est pas encore levé, il fait noir et tout le monde semble endormi. Nous sommes assises avec deux couples de québécois forts sympathiques, dont l’un d’eux était sur le même vol que nous. Et aussi incroyable que cela puisse paraître, ils étaient assis la rangée juste devant le petit-monstre… on rit, on chiale et on se comprend… Ça nous fait du bien!

La traversée est d’une durée d’environ 3 heures. En chemin, nous faisons un arrêt rapide à Tinos avant de poursuivre jusqu’à Mykonos.

Petite parenthèse à propos des traversiers. Qu’on se le dise, on est loin de la traverse Québec-Lévis! Les bateaux sont gros et très confortables. Il existe des bateaux réguliers et des bateaux grande-vitesse. Dans les deux cas, les places sont assignées à l’avance. Et dans les deux cas, il faut être attentif lorsqu’une annonce est faite, car ils sont vraiment très efficaces lors des arrêts. Quelques minutes avant l’arrivée au port,  ils annoncent le débarquement. Il faut dès ce moment-là se diriger dans la cale du bateau pour récupérer nos bagages et attendre en troupeau que le bateau arrive à quai et que la porte s’ouvre. Parce qu’au moment où ladite porte s’ouvre, d’un côté des gens embarquent et de l’autre les gens débarquent. C’est hyper bien rodé et tout se fait très, très rapidement. Le bateau ne reste à quai que l’espace de quelques minutes. Soyez avertis, sinon vous resterez dans le bateau! Fin de la parenthèse

Arrivés au port de Mykonos, le débarquement se fait vite et c’est assez facilement que nous repérons le représentant Transat. Il nous remet une enveloppe sur laquelle est indiquée l’heure de notre prochain transfert et il nous dirige vers le mini-bus qui nous conduira à l’hôtel Yiannaki.

Le trajet entre le port et l’hôtel dure environ 15 minutes. Juste assez long pour prendre conscience de la beauté des lieux. Tout est blanc et bleu. C’est la Grèce telle qu’on l’imagine. La mer Égée, qui entoure l’île, est d’une couleur à faire rêver. À elle seule, elle pourrait inspirer une rangée complète de teintes de crayons Prismacolor ou encore un nouveau film intitulé 50 shades of blue!

Mykonos3_etsionjasait

église Mykonos_etsionjasait

IMG_9008

À notre arrivée à l’hôtel Yiannaki, un employé se charge de nos bagages, pendant qu’une autre nous accueille avec un verre de jus de pommes rafraichissant. Elle ramasse nos passeports et nous prie de nous installer sur les fauteuils et de relaxer le temps qu’elle procède au check-in. Le tout ne prendra que quelques minutes et c’est très rapidement que nous découvrons notre superbe chambre.

L’hôtel est situé à Ornos, un petit village balnéaire qui invite à la détente. Tout est calme à cet endroit. Sur notre terrasse privée, on entend même un coq chanter! Si l’on compare à Athènes, on a véritablement l’impression d’être débarquée en pleine campagne grecque. Il n’y a pas à dire, le rythme de vie de cette petite île n’a rien de comparable à la capitale et c’est tant mieux. Nous, on adore!

Ornos Mykonos_etsionjasait

Mel et chat_etsionjasait

Le décalage horaire et la faim se font sentir. On est mollo et nos projets pour le reste de la journée le reflètent bien. On se dirige tout d’abord au restaurant de l’hôtel. La bière est bonne et froide. Yamas! On décide de se partager une salade grecque et un club sandwich. On réalise rapidement que les portions grecques sont très généreuses, mais c’est tellement bon qu’on passe au travers sans trop de difficulté.

Cette petite pause nous a fait du bien et l’on décide d’aller découvrir la plage d’Ornos qui se trouve à 5 minutes de marche notre hôtel. Comme c’est beau! Nous sommes un peu surprises de voir autant de monde. Les terrasses des restos et la section de plage sablonnée sont bien achalandées, on décide donc de s’installer un peu en retrait, sur une section un peu plus rocailleuse. Ma meilleure amie s’aventure à l’eau, alors que je me contente de seulement y tremper les pieds. Je ne suis pas une grande baigneuse, vous le savez.

plage Ornons Mykonos3_etsionjasait

plage Ornos Mykonos_etsionjasait

On passe une heure ou deux à cet endroit. Le temps de profiter du paysage et de se remettre de notre réveil très matinal. Puis, on décide d’aller découvrir le petit centre d’Ornos, c’est-à-dire la rue principale, celle où l’on retrouve des restaurants, quelques boutiques, une petite épicerie et une boulangerie. L’atmosphère est super relaxe et si ce n’était pas des voitures, des scotters et des 4 roues qui circulent en fou dans les rues très étroites, tout serait parfait.      

chat Mykonos1_etsionjasait

Les heures s’étirent tranquillement et nous décidons de prendre ça relaxe pour la fin de la journée. Le décalage se fait réellement sentir et les gros poufs de notre terrasse sont soudainement très invitants. On s’y installe un moment, le temps d’établir notre plan de match pour le lendemain et de jouer une partie de cartes. Ce soir, nous soupons au restaurant de l’hôtel. C’est bon, c’est pas cher et le personnel est super accueillant. En plus, ils nous offrent toujours le dessert, pourquoi s’en priver?

Avant de rejoindre nos lits douillets, nous allons prendre une petite marche digestive de côté de la plage. De la musique grecque résonne au fond de la baie d’Ornos, l’ambiance est magique… Nous sommes épuisées, mais tellement heureuses d’être là!

Le lendemain, après un déjeuner varié et délicieux, où nous ferons la rencontre d’un couple de québécois vraiment sympathique (D. et J-F, je vous salue au passage!), nous prenons l’autobus (1,80 €) en direction du centre-ville de Mykonos. Nous avons prévu y passer une partie de la journée et revenir vers l’hôtel pour aller à une plage située un peu plus à l’ouest pour assister au coucher du soleil.

L’autobus nous dépose à Fabrika, non loin des célèbres moulins à vent de Mykonos. L’ambiance en cette matinée ensoleillée est super agréable. Les fleurs de bougainvilliers donnent l’impression d’exploser sur les façades blanches des petites maisons, alors que les volets et les escaliers bleus alimentent l’image que nous avons des Cyclades. Évidemment, les chats sont partout. En quelques pas à peine, mon amie en a déjà photographié 2 ou 3!

moulins Mykonos_etsionjasait

fleurs Mykonos2_etsionjasait

maison Mykonos_etsionjasait

chat Mykonos

chat Mykonos

Nous passons un bon moment près des moulins. C’est que la vue sur Little Venice et sur les gros paquebots de croisière y est magnifique. Il est encore tôt, la foule n’a pas encore pris d’assaut le centre-ville, c’est parfait.

moulin Mykonos4_etsionjasait

moulins Mykonos2_etsionjasait

Et là, au détour d’une jolie maison, nous plongeons dans un rêve éveillé. Celui où les ruelles de Mykonos sont étroites, blanches et bleues. Moi qui croyais que les dizaines de photos que j’avais pu voir de ces fameuses rues avaient toutes été prises au même endroit, je n’en reviens pas de constater le labyrinthe infini qui se déploie au cœur de la ville. Chaque croisement de rue est plus beau et plus surprenant que le précédent. Partout où l’on pose les yeux, un détail accroche notre regard. C’est beau… mais c’est tellement beau!

rue Mykonos2_etsionjasait

rue Mykonos5_etsionjasait

porte Mykonos_etsionjasait

rue de Mykonos_etsionjasait

On se perd durant des heures dans ce dédale de ruelles et seule la faim nous ramène discrètement à la réalité. Nous avalons un savoureux gyros et poursuivons notre balade avec ravissement.

gyros_etsionjasait

Mykonos_etsionjasait

rue Mykonos4_etsionjasait

chat Mykonos

chat Mykonos_etsionjasait

Le centre-ville de Mykonos, c’est assez jetset. Plusieurs grandes marques y ont pignon sur rue et plusieurs personnes vont là pour se faire voir. Cependant, si vous y baladez en plein jour et surtout en voyageant en basse-saison, vous ne ressentirez pas vraiment cette ambiance « m’as-tu vu », du moins, nous, ça ne nous a pas du tout dérangé.

danseuse grecque Mykonos_etsionjasait

église Mykonos3_etsionjasait

maison Mykonos3_etsionjasait

chien Mykonos_etsionjasait

chat Mykonos

De retour dans le secteur de Little Venice, nous assistons sans le vouloir à des funérailles grecques. Des centaines de croisiéristes s’entassent non loin de la petite église et plusieurs d’entre eux ne semblent pas réaliser qu’une cérémonie religieuse se déroule actuellement, allant même jusqu’à faire des selfies devant la famille endeuillée… quel manque de délicatesse! N’empêche que de notre côté nous trouvons la situation assez amusante, car ma mère n’arrêtait de me dire que je devais essayer de m’infiltrer dans un mariage grec durant notre séjour. On n’aura pas eu le mariage, mais on aura vu des funérailles!

église Mykonos2_etsionjasait

Sans qu’on ne l’ait vraiment vu passer, la journée tire déjà à sa fin. Le soleil commence à décliner et dépose un doux reflet doré sur les maisons colorées de Little Venice. On s’arrête le temps d’un verre sur une mignonne terrasse… parce qu’après tout, c’est aussi ça les vacances.

Little Venice Mykonos_etsionjasait

vin Mykonos_etsionjasait

Nous sommes tellement bien à cet endroit, que l’on décide de changer nos plans. On s’installe sur le muret devant les moulins pour attendre le coucher du soleil. Et là surprise! On aperçoit des mariés en train de se faire photographier. La réception aura lieu au restaurant situé juste à nos pieds… inutile de vous dire que nous sommes mortes de rire. Ma mère va capoter!

mariés Mykonos_etsionjasait

réception mariage_etsionjasait

Le coucher du soleil est sublime ce soir-là. Magnifié par l’ambiance qui règne sur cette petite île et le plaisir que nous avons d’y être ensemble. Nous avons toutes les deux un autre « petit moment » et sans équivoque, nous ne regrettons aucunement le choix de notre destination.

coucher de soleil Mykonos_etsionjasait

Nous reprenons l’autobus en direction de l’hôtel où un autre délicieux repas nous attend. Ce soir-là, il y match de foot et une télé géante a été installée près de la piscine. Les employés y sont réunis et l’ambiance devient soudainement survoltée lorsqu’un but est compté. On prend part à la fête en se disant que cette journée a vraiment été extraordinaire!

Pour lire la suite de nos aventures à Mykonos, cliquez ici. 

P.S. Oui, il y a beaucoup de photos de chats... j'arrivais pas à trancher! Encore une fois, les photos sont les miennes et celles de ma meilleure amie, impossible de les départager.