Menez-vous la vie dont vous aviez rêvé?

Avouez que cette question est fort simple, mais oh combien difficile à répondre…

La vie, toujours en mode accélérée, nous pousse souvent à ranger dans le tiroir certains de nos rêves. On se dit alors qu’on les réalisera plus tard, quand les enfants seront grands, quand notre travail nous le permettra ou quand la maison sera payée. Mais si plus tard était maintenant? Oseriez-vous vraiment mettre un frein à votre vie actuelle, afin de commencer à vivre la vie dont vous avez toujours rêvée?

Ces questions font suite à la lecture de deux romans qui abordent, chacun à leur façon, la poursuite de nos rêves et le changement de vie qu’il faut parfois faire pour y parvenir. Suis-je prête à faire le grand saut? Pas encore. Mais ces livres sont un bon point de départ pour amorcer la réflexion et j’avais envie de vous les présenter.

 

Globe-Trotteuse : Aller-simple pour l’Afrique, Caroline Jacques (Hurtubise) 

Suite à une rupture difficile, Carlie quitte son Québec adoré pour Naimey, la capitale du Niger. Malgré les conditions de vie difficiles de ce pays d’Afrique et les nombreux chocs culturels auxquels elle devra faire face, son mandat de coopérante internationale lui permettra aussi de faire plusieurs rencontres marquantes. Et alors que Carlie semble enfin s’être créé une nouvelle vie loin des siens, un événement tragique viendra tout chambouler… Choisira-t-elle de rester ou de poursuivre ses rêves ailleurs?

Ce roman a été mon livre de vacances et ce fût un excellent choix, car il m’a fait voyager sur un continent que je connais peu, mais qui m’a toujours intriguée. J’ai aussi beaucoup aimé le fait que l’auteure (AKA la blogueuse Maman Globe-Trotteuse!) ait brossé un portrait réaliste de ce que peut vivre un coopérant dans ce pays. Tout n’est pas toujours rose et merveilleux. Certains moments sont difficiles, les remises en question et les découragements font partie intégrante de l’expérience. Mais les rencontres qui bouleversent une vie le sont aussi et, au fil des pages, l’auteure a su nous présenter des personnages plus attachants les uns que les autres.

À la fin du roman, la gorge serrée par l’émotion, j’aurais vraiment souhaité poursuivre la route avec Carlie afin de découvrir quelle direction allait prendre sa vie suite à sa décision. Heureusement pour moi, il y aura un tome 2. J’ai déjà hâte!

r_2476

 

On a juste une vie à vivre, Marie-Ève Roy (Éditions de Mortagne)

Encore sous le choc de l’événement qui vient de faire basculer leur univers à jamais, Gaëlle et ses amies décident, le temps d’un été, de vivre comme si c’était le dernier jour de leur vie et de tout mettre en œuvre pour réaliser leurs rêves. Gaëlle quitte donc son appartement du Vieux-Québec pour tenter sa chance comme créatrice de mode à Toronto. Son plan de match est clair, mais parviendra-t-elle à ses fins en seulement quelques semaines, alors qu’elle ne connait personne dans la métropole?

Ce livre, c’est de la chick-lit comme on l’aime! Ce roman est parsemé de personnages amusants, d’amants passionnés et de dumplings chinois! C’est une recette gagnante pour passer un bon moment et décrocher du train-train quotidien, un cocktail à la main. J’ai tout de même un petit bémol à propos de l’histoire… c’est que les choses se placent vraiment très (trop?) bien pour Gaëlle. C’est une chose de poser des gestes concrets pour atteindre ses objectifs, mais entre vous et moi, dans la vraie vie, c’est rare que les planètes soient toujours aussi bien alignées. Malgré cela, ce livre demeure un très bon divertissement et l’auteure a réussi à me fournir quelques beaux éclats de rire et à me faire réfléchir à ce que je ferais si j’appliquais moi aussi à la lettre le célèbre Carpe diem.

couverture-oajuvav-pine

Et vous, quel est votre livre coup de cœur des derniers mois?

Note : Ce billet a été rédigé pour le blogue Les Chroniques d'M.A. la girly girl que vous pouvez découvrir en cliquant ici.