Et c’est parti pour une nouvelle année scolaire! Cette semaine, Poulette a entrepris, sans grande excitation il faut l’avouer, son 4ème secondaire.  Cette année, elle poursuit en anglais enrichi, mais l’option trilangue s’arrête pour laisser place aux maths et aux sciences fortes… l’année s’annonce donc encore très chargée!

Pourtant, l’an dernier, au moment d’effectuer ses choix de cours, j’étais certaine que Poulette n’allait pas opter pour les matières fortes. Après tout, elle déteste les sciences et encore plus les maths… pourquoi se compliquer la vie? À notre grand bonheur (et parce qu’il faut croire que nos conseils ont été entendus), elle a finalement décidé de donner un coup et d’avoir en main tous les outils lorsque viendra le moment de choisir son champ d’études post-secondaire l’an prochain. Ce qui est une très bonne chose, car elle n’a AUCUNE idée de ce qu’elle veut faire dans la vie!

Quand j’y repense, moi non plus je ne savais pas encore trop où la vie allait me mener lorsque j’avais son âge. Cependant, je me souviens que mon 4ème secondaire a été ma plus belle année scolaire!

FullSizeRender

Moi en secondaire 4 - Ce n'est pas ma meilleure photo scolaire, mais rassurez-vous, ce n'est pas la pire non plus!

Cette année-là, nous étions les plus vieux de l’école. Oui, car notre école était, à cette époque, trop petite pour accueillir des groupes de tous les niveaux et nous devions changer d’établissement pour terminer notre cours secondaire. C’était donc la dernière année que j’allais fréquenter cette école et j’avais décidé d’en profiter au maximum.

Je m’étais impliquée dans le journal étudiant (tiens donc?) et j’adorais cela! Pour une première fois, j’avais l’impression de participer activement à la vie de mon milieu scolaire et d’y avoir trouvé ma place. C’était pour moi une belle façon d’exploiter mon amour de l’écriture et d’être entourée d’élèves qui partageaient aussi cette passion.

C’est également en secondaire 4 que ma cousine-voisine a commencé à fréquenter la même école que moi. Le fun qu’on a eu cette année-là! Elle arrivait d’une école privée réservée aux filles, alors que j’étudiais dans l’une des écoles les plus rock-and-roll de la région... Le clash entre les deux mondes était quelque peu déroutant pour elle, il faut le dire.

Mon 4ème secondaire a aussi été l’année des premières. Premier vrai amour et première peine d’amour. Première fois derrière le volant et premier travail officiel. Quelques jours avant mon 16ème anniversaire, j’avais en effet décroché un poste de caissière chez Canadian Tire! Je m’en souviens comme si c’était hier. Malgré les longues journées passées debout et les doigts tachés à force de manipuler de l’argent, j’adorais cet emploi. Je détestais les clients qui payaient un article de plus de 100$ avec de l’argent Canadian Tire (imaginez la pile que ça faisait?!), par contre j’aimais bien mes collègues qui, tous plus vieux que moi, m’avaient pris sous leurs ailes pour m’apprendre les rouages du travail avec le public.

FullSizeRender (1)

Voici ce qui était écrit sur moi dans l'album scolaire souvenir de cette année-là... 

Et avant que quelqu'un ne le demande, mis à part qu'il y avait une tempête de neige lors de mon premier cours de consuite, je ne me souviens pas ce qui s'était passé!

Cette année-là au secondaire c’était vraiment la belle époque, mais évidemment, je ne l’ai réalisé que des années plus tard. Il faut dire que j’étais beaucoup trop occupée à tripper sur Mario Pelchat et à passer du temps avec mes amis! Mon look? Inutile d’en parler… c’était le début des années 90. Mais bon, au moins, la mode fluo était terminée!

Et vous, quels sont vos souvenirs de vos années au secondaire?

Bonne rentrée à tous!