Voilà bien des années que je n’avais pas mis les pieds au Canyon Sainte-Anne. À vrai dire, je ne me souviens pas y être allée avec Poulette… c’est donc dire que ça faisait au moins 15 ans. Évidemment, je me souvenais de la chute, mais surtout je me rappelais que mon vertige et moi détestions y traverser les ponts suspendus! Qu’à cela ne tienne, plus j’avance en âge et plus j’ai l’impression de contrôler ma peur des hauteurs. À preuve, j’ai passé un très bon moment au sommet du phare de Fire Island en juillet dernier. C’est donc en pleine possession de mes moyens que je suis arrivée au canyon en ce beau dimanche matin.

Canyon Sainte-Anne_etsionjasait

Un de nos buts de la journée était de faire le nouveau Air Canyon (bien c’était le but de Monsieur et de Poulette – pas le mien!), mais notre visite nous réservait une plus belle surprise encore… 

Le ciel était radieux en ce dimanche du mois d’août et le mercure était idéal pour marcher sans trop souffrir de la chaleur. Étant arrivés assez tôt dans l’avant-midi, il n’y avait pas encore trop de visiteurs, c’était parfait.

À peine l’entrée franchie, nous avons décidé de faire le Air Canyon. Il n’y avait qu’un couple devant nous, l’attente allait donc être rapide. Observer le fonctionnement de cette chaise volante a quelque chose d’assez impressionnant (ça arrête sec en titi!). Personnellement, il ne m’en fallait pas plus pour me réconforter dans mon choix de ne pas y aller. Mais mes moineaux, eux, étaient super excités!

 

Air Canyon_etsionjasait

 

Le Air Canyon c’est une balade à 50 km/h, les pieds au-dessus du vide! La première dans le genre au Canada. L’accès est 15$ par personne (en plus du droit d’accès au site). Oui, c’est assez cher. Surtout si l’on considère le court moment que dure la balade. Mais si vous aimez les sensations fortes, je crois que ça vaut la peine de l’essayer. Le point de vue est superbe, parait-il.

Encore faut-il avoir le courage d’ouvrir les yeux rendu au-dessus du gouffre!

 

Et c'est un départ! Oui, parce qu'en plus on part à reculons!

Attention, si vous avez les cheveux longs, n’oubliez pas de les attacher. On ne le savait pas et Poulette n’avait pas apporté d’élastique. N’eût été l’âme charitable d’une touriste française qui lui en a donné un, elle aurait été obligée de défaire un de ces lacets  pour se faire une couette avant de prendre place à bord.

 

Canyon Sainte-Anne1_etsionjasait

Le petit point noir dans le ciel c'est le Air Canyon... Too much pour moi!

 

Après cette aventure dans les airs, nous sommes allés voir de plus près le canyon. J’ai traversé le premier pont sans trop de problème. Il n’est pas très haut et il ne bougeait pas beaucoup, j’étais en contrôle. Le deuxième m’a offert quelques petits moments de panique, mais j’ai réussi à le franchir malgré tout. Le dernier, celui qui n’est pas fait en planche de bois et que l’on voit en-dessous, j’ai essayé, mais j’ai renoncé. Peu importe, car au final le clou de la promenade n’a pas été le canyon proprement dit…

En effet, arrivés au premier point d’observation, alors que je n’y prêtais pas trop attention, Monsieur s’est mis à lire les panneaux d’information. Il me dit soudainement, le plus sérieusement du monde : « Bien voyons donc! On me voit sur la photo avec mes parents. » Évidemment, si vous connaissiez Monsieur aussi bien que moi, vous auriez aussi pensé qu’il niaisait. Mais en voyant son visage ému, j’ai compris que ce n’était pas le cas.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, une photo a été prise il y a une bonne vingtaine d’années, alors que Monsieur et ses parents visitaient le site. Personne ne connaissait l’existence de ce cliché et encore moins qu’on l’avait utilisé sur un des panneaux d’interprétation!

 

panneau

 

Considérant le décès récent de mon beau-père (ma belle-mère est décédée il y a 12 ans déjà), nous avons tous les deux eu un petit moment d’émotion, je l’avoue. Oui, car mon beau-père adorait la nature. De le voir ainsi photographié à marcher à travers les rochers, entouré de sa femme qu’il aimait tant et de l’un de ses fils, alors qu’il parvenait à peine à se déplacer au cours de sa dernière année de vie, oui c’était vraiment touchant. Dommage qu’il n’est pas connu l’existence de ce panneau de son vivant, car il aurait été vraiment fier d’y être immortalisé.

J’ai fait la demande pour avoir une copie de cette fameuse photo, car celle que j’ai prise à même le panneau n’est pas de très bonne qualité. On verra bien.

 

Monsieur et son panneau

 

Dites-moi, vous êtes-vous déjà retrouvé dans une telle situation? Quelle a été votre réaction?