20294005_873657909456020_1971479046966810354_n

Considérant que j’ai la fâcheuse habitude de m’enfarger dans les fleurs du tapis, je ne comprends toujours pas pourquoi j’avais si hâte d’essayer de me tenir debout sur une planche qui flotte…

Il faut dire que ça faisait deux étés que mon amie M-E et moi attendions cette journée. Déjà l’an dernier nous avions évoqué l’envie de faire l’essai du paddleboard, mais le temps avait passé trop vite et sans qu’on ne le réalise vraiment, septembre était apparu sur le calendrier. Comme on range les nouilles de piscine dès l’apparition des premières feuilles orangées, j’avais mis de côté cette lubie saisonnière en me disant « On se reprendra l’an prochain »!

Mais voilà qu’encore cette année, l’été semblait faire une course contre la montre… Il fallait arrêter de remettre ça, sinon on passerait à côté une nouvelle fois.

C’est donc par un beau matin ensoleillé du mois d’août que nous nous sommes présentées au Manoir du Lac-Delage pour rencontrer Valérie, la propriétaire d’Espace Om Shanti, afin de suivre un cours d’initiation à la planche à pagaie, ce sport de plus en plus populaire sur les plans d’eau du Québec.

Les premières minutes du cour se déroulent sur la terre ferme, le temps d’ajuster la hauteur de notre pagaie et de nous familiariser avec les termes techniques entourant l’équipement. Je retiens que je dois tenir ma pagaie par « l’olive » (facile pour une fille qui part en Grèce dans un mois!) et que l’endroit le plus stable sur la planche se situe au niveau de la poignée.

On se dirige ensuite près du lac. Ce matin-là, un petit vent du nord semble vouloir s’amuser avec nous. Valérie se fait rassurante, c’est l’fun le paddleboard lorsqu’il vente un peu… Perso, c’est pas mal plus la température frisquette que les vagues qui m’inquiète, comme si je savais déjà que j’allais me ramasser à l’eau!

L’embarquement se fait assez facilement et le fait d’être à genoux pour débuter me donne une stabilité inespérée. En effet, comme j’ai zéro équilibre, j’avais vraiment l’impression que j’allais être incapable de me tenir sur la planche, même assise. Mais non, je me sens pas pire en confiance et je me risque même à donner quelques coups de pagaie, histoire de voir comment répond la bête…

20728053_880777905410687_5222225350275859910_n

À ma grande surprise, c’est très facile de manœuvrer un paddleboard. C’est super agréable et avec peu de techniques on arrive à très bien se débrouiller. J’adore ça.

Vient ensuite le moment où Valérie nous enseigne à se lever debout. Ça tellement l’air facile… Je me sens en pleine confiance. Je place un pied sur la planche, regarde du coin de l’œil les autres membres du groupe qui semblent s’en tirer vraiment bien, place le deuxième pied afin d’être en petit bonhomme (prendre note que je suis tout sauf élégante à cet instant précis!) et je tente la levée.

À peine étirée de quelques centimètres, la planche se met à tanguer… plus elle bouge, moins je suis confiante. J’essaie de respirer et de rester focus. Le calme revient. J’étire encore un peu. J’y suis presque… Et là sans crier gare, tout se met à « shaker ». Le plongeon est inévitable, je n’essaie même pas de me retenir. Plouf!

Je sais nager, j’ai une veste de flottaison et l’eau est chaude, y’a pas de problème… Du moins jusqu’à ce que vienne le temps de remonter sur ma planche. J’ai beau analyser la situation de tous les angles, je n’ai aucune idée de comment je vais réussir à y grimper. J’ai autant de force dans les bras que d’équilibre. Je me vois déjà retourner au bord à la nage afin de repartir à zéro.

20664117_879244245564053_1311055159626804822_nIl existe aussi des cours de yoga sur planche. Vous aurez deviné que je ne suis pas encore rendue à cette étape!

Valérie arrive alors à mes côtés et m’encourage à appliquer les techniques pour remonter sur la planche. Ma veste de flottaison me nuit (et il faut l’avouer ma forte poitrine aussi!), mais après quelques efforts je suis de retour en selle. Incroyable!

Je reprends mon souffle et c’est parti pour une nouvelle tentative. Cette fois, j’arrive à me tenir debout... Un gros 10 secondes. Plouf! Ok, là je sais que je suis capable de me tenir debout ET de remonter sur ma planche. La prochaine tentative sera la bonne, je le sais, je le sens.  

Comme de fait, mes muscles stabilisateurs se réveillent enfin et je réussi à me tenir debout. Je pagaie, j’ai vraiment du plaisir. C’est une activité super zen. Pas le choix, tu es sur l’eau dans un décor de rêve et tu entends le bruit des petites vagues qui viennent se cogner sous ta planche. C’est hyper relaxant.

20245605_869999646488513_473798239310785171_n

Mon amie M-E, une autre participante et moi allons même nous aventurer dans un secteur plus éloigné du lac. C’est calme et magnifique, on pagaie à travers les nénuphars… exactement l’image que j’avais en tête lorsque je rêvais d’essayer ce sport. Mais le vent se fait de plus en plus fort à cet endroit. Je n’ai pas encore la stabilité souhaitée pour donner des coups de pagaie efficaces, je préfère me remettre à genoux pour retourner lentement vers le manoir.

Avant de conclure cette belle matinée, Valérie décide de nous enseigner encore quelques techniques. Notamment celle d’effectuer de petits sauts pour se déplacer vers l’avant ou l’arrière de notre planche… ok, là j’ai ri. J’ai fait l’effort de l’essayer, mais c’était écrit dans le ciel que je n’y arriverais pas. Re-plouf! Mais M-E aussi a plongé, ça m’a rassuré.

Bref, pour une première fois, j’ai vraiment adoré mon expérience. Je pense même que je préfère la planche à pagaie au kayak. Ce n’est pas étonnant que ce sport gagne de nombreux nouveaux adeptes depuis quelques années, c’est super accessible (même pour les enfants!). Nous allons y retourner c’est certain.

Pour plus d'infos ou pour réserver un cours, cliquez ici.

Dites-moi, avez-vous déjà essayé la planche à pagaie?

Note : Toutes les photos de cet article proviennent de la page Facebook d'Espace Om Shanti, car pour des raisons évidentes (!) je n'avais pas apporté mon appareil photo.