071BBEF1-3DDD-4CCA-90AF-EBF91761889B

Officiellement, il n’y a aucun sang irlandais qui coule dans mes veines.

Pourtant, j’adore la Saint-Patrick... notamment parce qu’elle annonce enfin l’arrivée du printemps! Et il y a longtemps que « prendre une bière dans un pub de Dublin » figure sur ma bucket list.  

Je ne saurais vous dire à quel moment précis j’ai eu envie de découvrir l'Irlande, mais il est fort  à parier que c’était juste après avoir visionné le film « P.S. I love you » mettant en vedette le beau Gerard Butler! Non seulement ce film demeure à ce jour, pour moi,  l’une des plus belles histoires d’amour portée à l’écran, mais en plus il nous transporte à travers les paysages fabuleux de l’Irlande. Regarder ce film, c’est assurément vouloir réserver un aller-simple pour cette île mythique dans les instants suivants le générique, croyez-moi! 

Mais mon amour pour l’Irlande va bien au-delà des falaises où la mer se fracasse avec force et bien au-delà des campagnes verdoyantes où pâturent les troupeaux de moutons. J’aime le côté mystérieux de cette île, la musique que l’on peut y entendre, la bière délicieuse que l’on peut y boire et l’ambiance festive de ses pubs!  

B0B89141-70A5-4B59-8C37-7E71CCEC8A0A

D43691A2-FD6C-4CBA-9CF6-A3131ACF95E1

B70CD7EA-C33A-43F3-883F-9D193195EE64

Je serais portée à croire que mon amour pour l’Irlande découle aussi de l’héritage laissé au cœur même de mon village natal par ses premiers habitants. En effet, au 19ème siècle, alors qu'une récession importante touchait les îles Britanniques, plusieurs familles irlandaises, anglaises et écossaises sont venues s'établir dans le canton de Stoneham.  En 1831, elles étaient 32 familles originaires des Îles Britanniques à y habiter, notamment les Craig, McKee, Dunn, Mackeown et Murphy. Assurément, ces familles souches ont influencé à leur façon la culture de mon patelin et par la bande, mon envie de fouler un jour la terre celtique.

AF8D631B-7F5D-424A-846D-A6882311150B

À chaque année, en février et en mars, les prix très attractifs pour Dublin me font de l’oeil. Si de mon côté je me vois très bien flâner dans les rues de la capitale, Monsieur est un peu réticent côté météo. C’est vrai qu’après nos hivers rigoureux, l’on recherche davantage de soleil à cette période de l’année.

Mais ce n’est que partie remise… je sais qu’un jour j’aurai certainement le bonheur d’aller découvrir ce pays fascinant, de marcher sur la Chaussée des Géants, de visiter ses châteaux magnifiques et de parcourir quelques kilomètres sur l’une des plus longues routes côtières au monde, la Wild Atlantic Way!

3EC6646D-91AE-4257-A337-3417A31C069A

0C95BF59-FFD2-4DF7-BE35-B8B59E98CCC3

9EC406EA-F3F7-4056-9D0D-9D00E72F082E

En attendant que ce rêve se réalise, je lève mon verre de bière et vous souhaite à tous, 

une très Joyeuse St-Patrick!

 

Crédit photo : Toutes les photos sont de Anne-Laurence Grétry - mon amie de Belgique qui a eu la chance de visiter l’Irlande et qui a eu la gentillesse de m’en fournir quelques-unes pour illustrer ce billet. 

Note : Ce texte est une version améliorée d’un billet paru sur le blogue en 2015.